Dans le contexte de la  crise diplomatique actuelle dans le Golfe, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a déclaré: « Le Qatar doit cesser de soutenir les Frères musulmans et le Hamas » en précisant qu’il s’agit d’une condition sine qua non pour tenter de résoudre la crise….

Saudi Arabia Foreign Minister, Adel bin Ahmed Al-Jubeir gestures while speaking during his and Russian Foreign Minister Sergey Lavrov's news conference after their meeting in Moscow, le ministre des Affaires étrangères du Royaume d’Arabie Saoudite, Adel Al-Jubeir
Le ministre des Affaires étrangères du Royaume d’Arabie Saoudite, Adel Al-Jubeir

En début de semaine, l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont annoncé non seulement la rupture de leurs relations diplomatiques  mais aussi la fermeture des frontières aériennes et maritimes avec avec le Qatar « pour se protéger du terrorisme ». En outre, les 4 avaient donné aux visiteurs Qataris et aux résidents deux semaines pour quitter leurs pays.

Mardi à Paris, le ministre des Affaires étrangères du Royaume d’Arabie Saoudite, Adel Al-Jubeir, a exhorté  Doha à cesser de soutenir les Frères musulmans et l’organisation terroriste palestinienne du Hamas : « Nous avons décidé de prendre des mesures pour que Doha décide de la direction à prendre car son soutien au Hamas va à l’encontre de la politique de l’Autorité palestinienne » ajoutant qu’il souhaite vivement que les « sanctions contre le Qatar persuaderont le pays à prendre la bonne décision ».

Selon ce communiqué de l’Elysee, le président de la République française, Emmanuel Macron s’est entretenu au téléphone avec l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani,  il a évoqué « l’importance de préserver la stabilité dans la région », se disant disposé à faire le médiateur entre les parties pour soutenir « toute initiative afin de retrouver l’apaisement » dans la région.

Dans le même temps, l’Emir Koweïtien Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah est arrivé à Jeddah pour rencontrer le roi d’Arabie Saoudite et essayer d’apporter une solution à la crise avec le Qatar. Le Koweït avait réussi à résoudre un différend semblable il y a  trois ans lorsqu’en 2014, les trois pays du Golfe avaient déjà rappelé leurs ambassadeurs à Doha en reprochant au Qatar ses liens avec l’organisation des Frères musulmans après le renversement en Egypte de Mohamed Morsi par l’actuel président Abdel Fattah Al-Sissi.

 

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

  1. L’Autorité Palestinienne est aussi une organisation terroriste ! La position de l’Arabie Saoudite est donc hypocrite car elle veut que le Qatar cesse de financer le ‘Hamas qu’elle décrit comme terroriste alors que l’A.P. fait la même chose ! Les deux sont des organisations terroristes, et si l’on condamne réellement le terrorisme, on condamne et l’on agit contre les deux !

    • Comment pouvez vous demander a l’arabie saoudite ce que refuse de faire le gouvernement Israelien c’est a dire de couper tout lien oficiel, y compris le versement mensuel des taxes( plusieur centaines millions chaque mois) et approvisionemnt quotidien electricity eau diverse marchandise gratuit qui n EST pas fourni aux Juifs par Israel.

    • UN POLITOLOGUE COMME YEHUDAH est comme un abruti dans une assemblée de savants.
      Toujours à la pointe de la bêtise et du parti pris contre Israel et son Premier Ministre.
      Il devrait se faire embaucher chez MAHMOUD ABBAS, il a besoin de gens comme Yehudah pour soutenir les thèses des muzz.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here