Malgré sa promesse de campagne, Donald Trump a decidé: il n’installera pas pour l’instant l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, le président américain invoquant l’espoir d’un accord de paix avec les Palestiniens. Israël affiche sa déception….

trump4.

Trump, qui s’était engagé à déplacer l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, a finalement repoussé sa décision, a annoncé la Maison Blanche, quelques heures avant l’échéance juridique du 1 er juin 2017 à minuit.

Explications : en 1995, le Congrès a adoptée une  loi  (le Jérusalem Embassy Act) qui stipule que la représentation diplomatique de Washington dans l’État hébreu doit se déménager de Tel-Aviv  à Jérusalem, reconnaissant ainsi  la ville de facto  comme la capitale d’Israël mais depuis 1995, une dérogation à cette loi permet à l’exécutif américain de bloquer son application. Ainsi tous les présidents américains ont signé tous les six mois cette clause activée pour la dernière fois en décembre 2016 par  Barack Obama. Mais cette fois la Maison Blanche s’est défendue de tout renoncement : «Bien que le président Donald Trump ait signé la dérogation et de ce fait repoussé le déménagement de l’ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, cette mesure ne signifie en aucun cas un retrait de l’appui solide du président Trump à Israël et à l’alliance» a déclaré le porte parole à Washington.

.

.

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s’est dit «déçu» par la décision de Donald Trump mais il a tout de meme tempéré sa reaction : « Bien qu’Israël soit déçu que l’ambassade ne soit pas déménagée cette fois, nous apprécions l’expression de l’amitié du président Trump envers Israël, et son engagement à déménager l’ambassade à l’avenir ».

De leur coté, les responsables palestiniens ont évidement salué comme un « pas positif et important » la décision de Donald Trump.

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

  1. « Jérusalem n’est pas négociable ». Voilà ce qu’un ami d’Israël aurait dit !

    Pour le moment, Abbas se contente de revendiquer la partie Est de Jérusalem (ce qui est exclu !) mais en agissant comme il le fait, Trump l’autorise à revendiquer la totalité de Jérusalem ! Car il ne déplace même pas l’ambassade dans l’Ouest yeroushalmi !

    Ce n’est donc plus seulement la souveraineté d’Israël et la capitale du peuple juif sur la partie Est de Jérusalem qui est remise en question mais la souveraineté israélienne et la capitale du peuple juif sur la totalité de Jérusalem ! Car c’est tout Jérusalem qui, avec lui, devient négociable !

    Comme ami d’Israël et du peuple juif, on fait mieux !

    Trump ne libère toujours pas Jonathan Pollard, il n’en prononce même pas le nom !

    Trump promet beaucoup de choses aux Juifs mais ne tient aucune de ses promesses !

    Trump a grondé Abbas parce qu’il lui a menti à Washington (la belle affaire !) mais c’est tout… Alors que l’on parle tout de même d’incitations au terrorisme, à la haine et au meurtre, et qui plus est qui ont déjà tué ! Cette incitation et ce mensonge sont pourtant la démonstration claire et nette que les « Palestiniens » ne veulent pas la paix mais la guerre ! Et qu’ils sont capables de mentir pour la faire !

    … Et malgré tout ça, Trump se contente de les gronder, ne transfère pas l’ambassade (sur ce plan là, il fait ce que tous ont déjà fait avant lui, sauf que lui avait promis qu’il le ferait !), il demande à Israël de donner des territoires de zone C aux « Palestiniens » (ce qu’Israël, en bon imbécile naïf, fait ! Source : https://worldisraelnews.com/israeli-minister-travels-to-ramallah-makes-concessions-to-palestinians/)

    Trump est un Obama hypocrite et mielleux ! Voilà ce que je pense de lui.

    Il peut me faire changer d’avis, mais…. je ne lui donne pas de chèque en blanc. S’il se dit notre ami, c’est par des actes, pas par des mots, qu’il lui faudra le démontrer !

  2. Parmi les «gestes» de Donald Trump a Israël, on trouve la vente d’armements d’une valeur de 92 ans d’aide américaine à Israël – a l Arabie Saoudite!
    L’Arabie saoudite est un pays musulman radical – beaucoup plus que l’Iran pré-révolutionnaire. Maintenant, un pays avec une longue histoire de guerre avec Israël et l’Ouest (la plupart des kamikazes du 11 septembre venaient d’Arabie Saoudite) recevra des armes de pointe d’une valeur de 350 milliards de dollars.
    Netanyahou obsede de la coopération israélo-saoudienne, paie en monnaie forte (perte de souveraineté sur le Mont du Temple, le fait que les États-Unis ne déménagent pas leur ambassade à Jérusalem – et plus) tout en prêtant la légitimité à un énorme Entrepôt d’armes moderne d origine américaine dans les mains de l’islam radical anti Occident.

  3. C’est vraiment fatigant d’être un électeur qui crois bien voter mais, qui est trahi.

    C’est encore plus fatigant d’être un électeur Juif qui croit bien voter, mais qui est TOUJOURS TRAHI !

    On a cru à DE GAULLE qui dit à Ben Gourion : ISRAEL « Notre ami, notre Allié », mais ensuite nous traite de
     » Peuple Juif, sûr de lui et dominateur!  »

    On a cru à CHIRAC (à cause de ses quelques mots sur le Ve’ldhiv…
     »  » MITTERAND à cause de ses amis juifs Badinter, Elie Whizel..
     »  » SARKOZY  »  » de: ???? sa grande gueule et de sa grand-mère de Budapest
     »  » CLINTON  »  » de Camp David
    On essaye de croire encore à TRUMP mais, sans trop y croire…? … à l’influence de sa fille ? de son gendre…? Morale =Ein Emouna Ba… Goyim

    Moi je ne crois plus au PERE NOEL, je crois à l’Eternel au Peuple JUIF et à TSAHAL !

  4. tout ce remue-ménage, cela fait très cafouillage.
    C’était une idée que Trump mijotait même du temps de sa campagne, avec son gendre, en ce qui concerne le conflit avec les Palestiniens. Mais ce report ne résoudra rien, la preuve c’est que cela pousse encore ABBAS dans ses illusions.s

  5. Eh oui adieu les belles paroles, genre :
    « Moi, président, je  »
    « Moi, président, je  »
    « Moi, président, je; je et je NE POURRAIS RIEN FAIRE DE PLUS … »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here