C’est une résolution historique de la République Tchèque dont le parlement appelle son gouvernement à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Et d’un ! C’est toujours le premier le plus difficile à atteindre, dit-on. Il est connu et reconnu que le premier séduit par un difficile projet montre le chemin, les autres suivent alors un peu comme des moutons…Et c’est à ce premier que l’on attribue le mérite d’avoir été le «חכם» (h’akham), au bon endroit au bon moment, le précurseur, le symbole de l’intelligence supérieure à l’état pur.

Le parlement tchèque
Le parlement tchèque

La Chambre a déclaré que le gouvernement tchèque devrait défendre une position concernant Jérusalem en tant que capitale israélienne et entraver les résolutions qui faussent les faits historiques et sont motivés par un esprit anti-israélien. Et c’est le site Prague Monitor qui a eu l’honneur de l’annonce à laquelle il y ajoute une proposition de sanction vis à vis de l’UNESCO : « Le parlement tchèque a adopté avant-hier mardi une résolution appelant son gouvernement à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et à stopper sa contribution financière à l’UNESCO en raison de son parti pris anti-israélien.

Le vice-président de la Chambre des députés, Jan Bartosek, (Christian Democrats, KDU-CSL) a déclaré que la résolution ne fait que confirmer une position permanente, biaisée et hostile de l’UNESCO sur l’un de ses Etats membres ainsi qu’une politisation inacceptable de cette organisation.

La seule sanction possible contre cette organisation est que nous cessions de la soutenir financièrement, a déclaré la députée de l’ODS, Jana Cernochova. « Les contributions ne devraient pas être payées à moins que l’UNESCO renonce à son parti pris anti-israélien », a-t-elle ajouté.
Quant au député Daniel Korte (opposition TOP 09) il a tenu à faire valoir que l’UNESCO aurait mieux fait de parler des multiples destructions du patrimoine par le groupe terroriste État islamique (Daech), ou se manifester pour protester contre les Arabes qui ont endommagé les sites du patrimoine juif, plutôt que de dénoncer systématiquement les quelques constructions qui entourent Jérusalem !

Soyez remercié, peuple de Tchécoslovaquie…Quel bonheur, grâce à vous, de pouvoir mettre, en ce jour anniversaire du cinquantenaire de Jérusalem, le « devoir de mémoire », partie intrinsèque de nous-même, peuple juif, non plus au service du souvenir mais à la gloire de la vie.

Tel-Avivre – par Bely

Print Friendly, PDF & Email

8 COMMENTS

  1. c’est une évidence comme enfoncer une porte ouverte Israel est une terre juive depuis la préhistoire . Les Israeliens accepte la population arabe mais la réciproque est absente .

  2. Si nos amis Tchèques votent une telle résolution ce serait un bon revers pour Trump qui parle beaucoup apparemment mais il ne fait que parler, merci au peuple Tchèque d’avoir toujours été aux côtés d’Israël.

  3. ce peuple demeure fidèle à lui-même, intelligent, créatif, toujours aux côtés d’Israël depuis le début. Un peuple merveilleux, comme le pays. Il a su ce que voulait dire être écrasé, en 1968.

  4. Alors là ça s’arrose.
    Ce soir c’est champagne à la maison !
    Merci à la Tchécoslovaquie pour son courage et les excellentes raisons invoquées
    pour reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.
    C’est très bien de ne plus payer l’UNESCO. Si toutes les nations occidentales faisaient pareil, cette officine sans honneur disparaîtrait.

  5. …Longue tradition d’amitié entre les dirigeants tchécoslovaques et le peuple juif
    ( 1er République : 1918 – 1938 avec le Président Thomas MASARYK puis Edvard BENES) puis ceux de la République Tchèque avec le regretté Vaclav Havel.)

    la période communiste (1948 – 1989) a été une parenthèse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here