Laurent Cabrol : «Et si nos villes s’inspiraient de Tel-Aviv ?»

Laurent Cabrol a en effet récemment appris que dans cette grande agglomération israélienne, qui compte plus de 400.000 habitants, nos fidèles compagnons étaient considérés comme il se doit, avec beaucoup de respect. Saviez-vous qu’avec près de 8 millions de chiens, la France se hisse dans les cinq premiers pays d’Europe en termes de population canine ? Néanmoins, Laurent Cabrol s’est toujours demandé si, pour autant, nos braves toutous y étaient correctement accueillis. D’autant qu’il a récemment appris que la ville de Tel-Aviv, en Israël, était quant à elle un véritable modèle du genre en termes d’accueil des chiens…

Photo by Dror Garti/Flash90

Photo by Dror Garti/Flash90

À titre d’exemple, alors que Tel-Aviv dispose d’une soixantaine de parcs canins, Paris n’en a qu’un. Qu’attendez-vous, Mme Hidalgo, pour réagir ? Au lieu de faire la chasse aux automobilistes, essayez peut-être de donner un peu plus de place à nos compagnons à quatre pattes !

Dans cette cité dynamique et jeune, qu’on surnomme la Ville sans interruption, il n’y a qu’à se balader sur les boulevards les plus fréquentés (Rothschild ou Hayarkon, par exemple), déambuler dans les parcs et longer la plage pour constater que le chien y est roi !

Là-bas, il est devenu commun d’amener son toutou au restaurant, à une soirée entre amis ou au bureau. Autant dire que le rapport passionné à cet animal est éclatant !

Plage dédiée

Dans la deuxième plus grande ville d’Israël (plus de 400.000 habitants), la population canine a triplé ces vingt dernières années, et la commune s’est adaptée… Des milliers d’emplois ont notamment été créés : promeneurs, toiletteurs, éducateurs et « dog-sitters », à vélo ou à pied.

Les chiens ont même carrément une plage dédiée (Hof Haclavim), où venir se baigner sans eux est malvenu ! Il n’est pas rare non plus de croiser de nombreux jeunes se lever à l’aube, avant d’aller travailler, pour aller courir sur la plage avec leurs chiens. Les célibataires délaissent même les sites de rencontre et se mettent à rechercher l’âme sœur en promenade, leur animal au bout de la laisse… comme dans le dessin animé Les 101 Dalmatiens !

Ce qui frappe également lorsqu’on se balade dans la Bulle, autre surnom de cette cité préservée, ce sont tous ces promeneurs pour chiens que l’on croise, ces nombreuses publicités que l’on peut voir sur les Abribus, ces pancartes indiquant la présence d’un parc canin à proximité, ou encore les pauvres bêtes handicapées se déplaçant sur de petits chariots confectionnés avec amour par leurs maîtres…..

lire la suite sur France Dimanche –

 

Print Friendly

7 Responses to Laurent Cabrol : «Et si nos villes s’inspiraient de Tel-Aviv ?»

  1. Il a raison Laurent

  2. Je penses qu’il y a une limite quand même, surtout au boulot, les endroits pour se distraire, ou sur la voie publique les propriétaires de chiens doivent respecter aussi ceux pour qui les chiens ne sont pas une passion et la il y a une exagération flagrante a Tel-Aviv. Cela devient très dérangeant et une régulation s’impose… Je suis dans le jargon des startups et croyez moi débarquer chez un client a Tel-Aviv et arriver finalement dans un chenil !

  3. Dans cette municipalite socialiste , les chiens comptent plus que les etres humains !

  4. Hélas, on n’a pas appris aux maîtres à ramasser les cadeaux de leurs toutous. Hormis les grands axes et la Tayelet, les trottoirs de TLV sont de véritables crottoirs. Ceci dit, comme à Paris d’ailleurs.

    Si un enfant baissait la culotte sur un trottoir, les gens seraient indignés et hurleraient après les parents.

    • Faux ! chaque propriétaire de chiens se dote de sachets en plastique. Je vis à Tel Aviv avec mes deux petites chiennes et je sais de quoi je parle. Madame permettez-moi de vous traiter de menteuse.

  5. Est ce vraiment Si glorieux que ca??
    Ville ou les chiens sont sur un piédestal
    Première ville gay avec une gay pride très courue
    Pas de Restau branche ou on peut manger cacher
    On doit faire plus attention qu à paris pour se nourrir
    Je n ai rien contre les minorités à condition qu elles respectent les autres dans la discrétion et La tolérance réciproque
    Bref j’aimerais aussi qu on parle de Tel Aviv pour d’autres raisons !!!

  6. Mme marceau -cohen

    Je reviens d’Israël ou j’ai passé 15 jours de vacances .
    J’ai été scotchée par la propreté des rues , des trottoirs , des jardins: pas une seule chose, je dis bien pas une seule crotte parterre . Les israéliens , contrairement aux Français , ramassent systématiquement les déjections de leurs chiens ! Et pour cause , ils sont verbalises s’ils ont le malheur de manquer à leur devoir de citoyen.
    La france à bcp à apprendre des israéliens en terme de propreté des rues !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *