Les vins israéliens Bravdo, une histoire familiale et sioniste

Dans les années 1880, la famille Shoseyov, pionnière et sioniste, s’installe en Terre Promise et commence à y cultiver du raisin, sur une terre qui deviendra, à la création de l’état d’Israël en 1948, la région “Yosef”. Rappelons que les premiers pionniers juifs de cette époque n’ont réussi à s’installer en Palestine, une terre dure et aride, que par le miracle de la vigne dont les premiers plans ont été importés de France par le Baron de Rothschild. C’est ainsi que le Village de Karmei Yosef est créé à l’endroit où les Shoseyov cultivent leurs vignes. 

bravdo2.

De génération en génération, la famille Shoseyov a continué à cultiver ses 60 hectares de vignes. Les nuits fraîches d’été et le sol riche en calcaire sont réputés pour favoriser la bonne production de raisin, comme à l’époque du royaume de Salomon.

bravdo5

Le professeur Ben Ami Bravdo

En 2001, après de longues années d’études, Oded Shoseyov, aujourd’hui professeur de biotechnologie, et Ben Ami Bravdo, professeur émérite en viticulture à l’Université Hébraïque de Jérusalem, et qui fut un temps le professeur d’Oded, décident de créer ensemble le vignoble Bravdo, sur les terres de la famille Shoseyov.
En réalité, Oded est simplement retourné vivre et travailler sur le vignoble vieux de trois générations de sa famille, là même où elle s’était implantée dans les années 1880. C’est ainsi qu’en 2001, sous l’impulsion de ces deux experts, le vignoble « Bravdo » est né.

Le domaine familial est situé entre Tel Aviv et Jérusalem, dans la plaine de Judée, près de Rehovot contrairement à la plupart des domaines vinicoles modernes israéliens qui se situent aujourd’hui en zone industrielle, éloignés des vignes situées en Galilée. La spécificité du domaine Bravdo réside dans l’authenticité de sa fabrication, le vin étant produit au même endroit où le raisin est cultivé. Le domaine est ainsi entièrement entouré de vignes, chose rare aujourd’hui en Israël. Le domaine produit chaque année 80 000 bouteilles. Tous les vins sont exclusivement Cachers.

Ben Ami Bravdo et Oded Shoseyov et, tous deux professeurs mondialement réputés en viticulture, ont décidé de mettre en pratique leurs expertises afin de produire un vin de qualité unique. Leur credo : « si le raisin est bon, le vin sera bon ». Leur mission est d’utiliser leur savoir et l’innovation en matière d’agriculture et créer de nouvelles technologies et atteindre une qualité de raisin maximale. Ces méthodes technologiques avancées sont implémentées à la fois dans les vignes et dans le vignoble. Le raisin est cueilli dans des conditions optimales pour favoriser la saveur du fruit. La pression hydraulique associée à l’exposition solaire créent du raisin à l’arôme unique. La fermentation est effectuée à basse température, ce qui conserve les propriétés gustatives du fruit à chaque étape de la fabrication. Le vin est conservé dans des barils de chêne français. Oded Shoseyov est l’inventeur d’une technique de récolte unique : le raisin est cueilli au maximum de sa saveur.

bravdo4

Zory Arkin, CEO et manager export (D) et le professeur Bravdo (G)

Zory et son équipe vous attendent pour une dégustation et une visite-découverte de ce lieu authentique. Le domaine est ouvert aux visiteurs chaque vendredi de 11h à 14h, avec visite et dégustation. Il est possible pour les groupes de visiter le domaine en semaine sur réservation uniquement et d’effectuer la visite en français sur demande.

– Journée spéciale Découverte avant Pessah le vendredi 7 avril de 11h à 14h avec au programme : visite du domaine, dégustation et recommandations de vins, marché avec des produits du terroir israélien Cachers LePessah. Un moment authentique en famille ou entre amis avant les fêtes!

Le prix des vins se situe entre 80 et 170 shekels la bouteille

bravdo6

bravdo7

bravdo8

bravdo9

Print Friendly

6 Responses to Les vins israéliens Bravdo, une histoire familiale et sioniste

  1. Tiens c’est bizarre du Bracelet chardonnay élevé en petits fûts de chêne français en acier inoxydable vous ne trouvez pas qu’il y a un contre sens
    Cher journaliste de Telavivre vous devriez relire vos articles avant d’écrire des âneries .

  2. adresse et téléphone des Vins Bravdoo pour s’y rendre le Vendredi 7 Avril

  3. Encore un oubli du journaliste aurait il goutte les vins jusque l ivresse avant de rédiger
    Adresse route et Tel seraient bienvenus pour s y rendre

  4. Et encore juste avant Chabbat pour acheter des vins. Cacher le pessah??!!
    le jour et l heure sont ils biens réfléchis ??a suivre ….

  5. yeroushalmi yaacov

    ça manque de précisions ! adresse ? téléphone ? mail ? (si le vin est professionnel ..il semble que le journalisme quant à lui,
    soit encore amateur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *