Drame à Holon : une infirmière de la Clalit brûlée vive par un patient

Un individu de 78 ans a brûlé vive ce matin une employée de la clinique Clalit de Holon, en banlieue de Tel Aviv parce qu’il n’était pas satisfait de ses soins…

Screen shot

Screen shot

Du liquide inflammable sur l’infirmière

Selon les premières informations policières, un homme de 78 ans  a arrosé une employée de 56 ans et le bureau dans lequel elle était assise avec une bouteille d’essence. Le feu a calciné la pauvre femme et aucune aide n’a pu la sauver. Un médecin a tenté d’éteindre les flammes avec un extincteur mais en vain. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’individu n’aurait pas été satisfait du traitement prodigué par l’infirmière de la Clalit, en l’occurrence, du vaccin contre la grippe, il est alors sorti puis est revenu avec le liquide inflammable et l’a vidé sur la femme en allumant le feu avant de s’enfuir.

Le décès a été constaté sur place par les secouristes du Magen David Adom, la victime s’appelait Tova Caro, elle avait 56 ans.

L’assassin est un Israélien de 78 ans qui, selon la police, souffrirait de troubles mentaux. Il a été arrêté après une courte une chasse à l’homme. Le directeur des services de santé de la clinique a déclaré de son côté sur la radio publique israélienne que le patient était connu pour son « passé médical », laissant entendre lui aussi qu’il souffre de problèmes mentaux.

.

.

 

Print Friendly

5 Responses to Drame à Holon : une infirmière de la Clalit brûlée vive par un patient

  1. Israël commence à ressembler gravement à la France.
    Les déséquilibrés se promènent sans camisole de force.
    Horrible fin pour cette infirmière dont le seul but était de soigner son prochain….

  2. Abominable!.même très très abominable,j’en suis atterré, on devrait lui rendre la monnaie de sa pièce à ce dérangé. Oeil pour œil et dent pour dent sans autre forme de procès.

  3. Que D.ieu ait son âme car la pauvre femme a subi la pire mort qu’il soit .
    Qu’on imagine un peu :quand on se brûle les doigts en sortant un plat du four , comme ça fait mal , alors être transformée en torche .L’HORREUR purement et simplement .
    Il faut mettre ce criminel hors d’état de nuire .La folie n’excuse pas tout .Il faut surtout éviter qu’il puisse recommencer .Si la  » camisole chimique  » ne parvient pas à contenir ses instincts criminels , alors il doit être isolé physiquement pour éviter la récidive.
    Que D.ieu le pardonne , je crains qu’il ne soit pas en état de comprendre la portée de son acte .

  4. s’il était connu pour ses troubles mentaux, comment est-il soigné, alors, avant de rencontrer son prochain? A la va que je te pousse?
    c’est intolérable et scadaleux que des maniaques ou parano se promènent sans précautions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *