Netanyahou quitte un pays musulman, l’Azerbaïdjan pour un autre, le Kazakhstan

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait décollé mardi matin de l’aéroport international de Tel Aviv-David Ben Gourion pour une visite en Azerbaïdjan et au Kazakhstan. « L’Azerbaïdjan et le Kazakhstan sont des pays importants dans le monde musulman », a déclaré aux journalistes le Premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou à  l’aéroport, avant de quitter Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou rencontre le président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev, au Palais du Président, le 14 décembre 2016. Photo Haim Zach / GPO

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou rencontre le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbayev, au Palais du Président, le 14 décembre 2016. Photo Haim Zach / GPO

Ce voyage est un succès supplémentaire pour le Premier ministre israelien qui travaille d’arrache-pied, comme il l’avait fait il y a quelques mois en Afrique, au développement des relations avec les pays musulmans. « L’Azerbaïdjan et le Kazakhstan sont des pays parmi les plus grands et les plus importants dans le monde musulman. Notre but est de renforcer les relations dans les domaines politiques, économiques et de la sécurité. Après la consolidation des relations avec les pays d’Asie, Europe et Afrique, maintenant le tour est arrivé aux pays importants dans le monde musulman », avait -t-il ajouté.

En Azerbaïdjan, Benjamin Netanyahou a visité l’Allée des martyrs à Bakou, en hommage à la mémoire des fils et des filles héroïques de la Patrie qui avaient sacrifié leur vie dans la lutte pour l’indépendance et la souveraineté de l’Azerbaïdjan, déposant une gerbe devant la flamme éternelle.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a rencontré le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliyev puis l’entrevue été suivie par les signatures des documents Azerbaïdjan-Israël sur des accord de coopération en matière de normalisation, dans le secteur agricole. Une convention sur l’élimination de la double imposition sur les revenus et la prévention de l’évasion fiscale entre la République d’Azerbaïdjan et l’Etat d’Israël a été scellée.

Benjamin Netanyahou et son épouse Sara ont quitté l’Azerbaïdjan mardi soir à l’Aéroport international Heydar Aliyev, où flottaient les drapeaux nationaux des deux pays et sont arrivés au Kazakhstan avec plusieurs objectifs, aider le pays à  lutter contre le terrorisme et coopérer dans le secteur du High-Tech. Netanyahou a rencontré mercredi matin à Astana le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev.

Print Friendly

4 Responses to Netanyahou quitte un pays musulman, l’Azerbaïdjan pour un autre, le Kazakhstan

  1. ça c’est du boulot!

  2. bon courage BIBI
    et il faudrait baisser le cour de la vie en Israel et auguemanter le smigue
    avant quil est dotre greves et paralliser le pays

  3. Il veut aprovisionr molhar avec des technology arme militaire en donnan ses pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *