Qui sont les conseillers Juifs de Donald Trump ? et quels seront leurs rôles au sein de la future administration

Le nouveau président américain fraîchement élu, Donald Trump, semble entretenir une relation plutôt compliquée avec les Juifs, d’un coté chacun sait que sa fille (et conseillère de campagne) Ivanka s’est converti au judaïsme avant d’épouser en 2009 Jared Kushner, un promoteur immobilier Juif de New York et d’autre part, nul n’ignore les relations que Trump entretient avec le suprématiste blanc David Duke….

jason-greenblatt1

Compte tenu des règlements fédéraux anti-népotisme, Donald Trump ne pourra de toute façon pas nommer officiellement des membres de sa famille au sein de son cabinet mais ses conseillers Juifs ne manquent pas, voici donc un tour d’horizon de leurs opinions et de leurs rôles possibles au sein de la future administration américaine.

Jason Greenblatt

jason-greenblatt2Jason Dov Greenblatt est le conseiller juridique en chef et le vice-président exécutif de l’Organisation Trump depuis 19 ans, un avocat juif brillant. Il est aussi devenu un proche conseiller de Donald Trump dans les dossiers du proche-orient. Greenblatt a étudié dans une Yeshiva en Judée-Samarie, au milieu des années 1980, et a même fait l’armée en Israël. Père de six enfants, il vit avec sa famille à Teaneck dans le New Jersey et ne dispose d’aucune expérience politique. Greenblatt dit qu’il soutient la solution à deux Etats, et lors d’une interview sur les ondes de la radio de l’armée la semaine dernière, Greenblatt a précisé que Trump « ne considère pas les constructions dans les territoires comme un obstacle à la paix » et que « Donald Trump n’imposera aucune solution à Israël qui a le droit de se défendre ».

David Friedman

david-friedmanDavid Friedman, 57 ans est aussi un conseiller de Donald Trump sur les dossiers du proche-orient spécialiste « Israël »et pourrait devenir le nouvel ambassadeur des États-Unis en Israël.  Friedman est un expert en faillite et partenaire du cabinet d’avocats Kasowitz à New York, il est de longue date l’avocat du président élu. Fils d’un rabbin orthodoxe, sa famille a accueilli Ronald Reagan pour un déjeuner de Shabbat en 1984, l’année où il a été réélu. Friedman vit à Woodmere, New York et serait aussi propriétaire d’une maison dans le quartier de Talbiyeh de Jérusalem .

David Friedman a exprimé des doutes quant à l’avenir de la solution à deux Etats, il a également dit que l’annexion de la Judée et de la Samarie ne nuirait pas à l’état d’Israël en tant qu’Etat juif.

Jared Kushner

jared_kushnerKushner, 35 ans issu de l’une des plus importantes familles de l’immobilier de New York est depuis 2009, le mari de la fille de Donald Trump Ivanka. Il a joué un rôle crucial dans la campagne du président élu, en particulier en ce qui concerne Israël. Il a travaillé sur le discours de Trump à la conférence annuelle de l’AIPAC, un discours qui a valu à Trump une « standing ovation ».

Kushner et sa femme Ivanka Trump vivent avec leurs trois enfants sur l’Upper East Side de Manhattan,

Lors de la campagne électorale de Donald Trump, Jared s’est chargé d’animer la communication digitale du candidat. Il a conseillé son beau-père sur bon nombre de dossiers de campagne, dont la sélection d’un colistier mais son rôle ne s’est pas cantonné à cela, il fut précieux pour Donald Trump et lorsqu’il a fallu aller au charbon, Jared n’a pas lésiné, qui de mieux placé que lui pour contester les accusations d’antisémitisme qui frappaient son beau-père?

Jared a déclaré : «Mon beau-père est une personne aimante et tolérante, qui a accepté ma famille et notre judaïsme depuis que j’ai commencé à sortir avec ma femme. Son soutien a été sans faille et sincère».

Ivanka Trump

ivankatrumpIvanka, la fille la plus âgée de Donald Trump, fruit de son premier mariage dans les années 70 avec Ivana, s’est converti au judaïsme avant d’épouser son mari Jared Kushner en 2009. Elle et son mari vivent dans des traditions juives marquées, sa conversion fut orthodoxe. Elle a défendu son père lorsqu’il a été accusé de tenir des propos sexistes. Les questions qui la touchent principalement sont évidement les relations israélo-américaines et, vraisemblablement, elle continuera en duo avec Jared Kushner de conseiller son père sur ces dossiers. Ivanka et ses deux frères, Eric et Donald Jr, ont tous joué un rôle important dans la campagne électorale du président élu Donald Trump et s’occuperont dans les quatre prochaines années de l’empire Trump.

Elle est la fondatrice de la Collection Ivanka Trump, une marque de mode et de style de vie, et est aussi vice – président exécutif du développement et des acquisitions pour l’Organisation Trump, la compagnie de son père.

Boris Epshteyn

boris-epshteynEpshteyn, 34 ans, est un stratège politique et ardent défenseur de Trump, il est apparu comme le remplaçant du président élu dans de nombreuses émissions de télévision plus d’une centaine de fois, a rapporté le New York Times.

Banquier d’affaires new-yorkais, Epshteyn a travaillé comme adjoint à la communication pour la campagne présidentielle du sénateur John McCain en 2008, concentrant ses efforts sur sa rivale Sarah Palin et dont Trump envisagerait d’attribuer  le poste de Secrétaire de l’Intérieur. Ephsteyn, d’origine russe, a émigré aux  États-Unis en 1993. En tant que russophone, il pourrait être un atout pour Trump dans ses relations avec la Russie. Trump a en effet manifesté son intention d’améliorer les liens avec le président Vladimir Poutine.

Les animateurs de télévision le décrivent comme « très combattant » voir « abrasif », et en 2014, Epshteyn a été inculpé pour délit d’agression après avoir été impliqué dans une bagarre dans un bar mais les charges ont été abandonnées après qu’il a accepté d’être suivi et d’accomplir des travaux d’intérêt général.

Stephen Miller

stephen-millerMiller, 30 ans, a joué un rôle crucial dans la campagne de Trump, il a aidé à réchauffer les foules lors des rassemblements.

Juif pratiquant, Miller a rejoint la campagne de Trump et a gravi les échelons rapidement pour devenir « l’une des figures clés de la campagne », selon le Wall Street Journal. Auparavant il fut adjoint du sénateur Jeff Sessions, représentant de l’Alabama. Bien que Miller ait grandi dans une famille libérale dans le sud de la Californie, il fut très jeune attiré vers la cause conservatrice .

Steve Mnuchin

steven_mnuchinMnuchin, cadre chez Goldman Sachs, a travaillé en tant que directeur financier pour Donald Trump lors de la campagne, avec comme objectif, de ramasser un milliard de dollars. Trump et Mnuchin sont amis , il conseille Trump depuis 15 ans et fait partie de l’une des familles les plus influentes  de l’élite de Manhattan, selon le New York Times. Mnuchin et son père se sont tous deux enrichis chez Goldman Sachs. Steve Mnuchin a également cofondé la société de divertissement RatPac-Dune Entertainment, à qui l’on doit certains succès comme Avatar ou Black Swan. Trump envisagerait d’attribuer à Steve Mnuchin le poste de secrétaire du Trésor, selon Politico.

Lewis Eisenberg

lewis-eisenbergLewis Eisenberg, président des finances du Comité national républicain, fait partie des quelques membres du conseil de la Republican Jewish Coalition qui n’ont pas abandonné  Trump, seulement 9 membres du conseil de la RJC sur 55 n’ont pas fui la candidature de Trump. Comme Steve Mnuchin, il a travaillé pour lever des fonds pour la campagne du candidat Trump qui pourrait le nommer  secrétaire du Commerce dans don administration. Eisenberg a qualifié Donald Trump, de « défenseur d’Israël,  de la justice et de l’ordre ».

 

Michael Glassner

glassnerGlassner n’est pas nouveau dans l’arène politique, Il a travaillé comme directeur des opérations lors de la campagne  de McCain en 2008  et a également participes à la campagne de George W. Bush dans l’Iowa en 2000. Il a aussi travaillé avec Sarah Palin et avec le sénateur Bob Dole, un ancien candidat à la présidentielle.

A l’instar des autres conseillers juifs de Trump, Glassner est un ardent défenseur d’Israël. Avant de rejoindre la campagne de Trump, il a travaillé comme directeur politique pour l’AIPAC. Glassner a déclaré au Jewish Insider que son expérience avec Sarah Palin, et le fait qu’il vive dans le New Jersey et non pas à Wahsington DC fait de lui un allié dans la communication de la politique externe de Trump.

Source israelnationalnews

 

 

Print Friendly

9 Responses to Qui sont les conseillers Juifs de Donald Trump ? et quels seront leurs rôles au sein de la future administration

  1. Pingback: Qui sont les conseillers Juifs de Donald Trump ? et quels seront leurs rôles au sein de la future administration | femininisrael.com

  2. Je souhaite bonne chance au Président Trump et à son équipe ; et qu’ il améliore la situation pour Israël et le monde entier pour une nouvelle stabilité ; à l’ encontre du nouvel ordre mondial et
    de l’ islamisation de la planète .

  3. Blanc bonnet bonnet blanc, promesses électorales vous y croyez? Tant mieux,
    C’est au pied du mur qu’on reconnaît le maçon! Une certitude, il ne sera pas pire que l’islamo-gauchiste anti-Israelien le nominné au Nobel de la zizanie, Obama.

  4. avec tous ces grand personnages, juifs de surcroît, le monde en général et l’ONU en particulier avec tous les pays arabo-musulmans vont hurler au « complot juif sioniste mondial »

    je ne boude pas mon plaisir, un vrai délice! une telle constellation doit survenir tous les 10 000 ans, peut-être, et encore!
    Les juifs ne s’en plaindront pas; peut-être la mamie qui fait des fautes et qui n’en fait plus depuis quelques temps
    Bonne chance à Trump; il en aura besoin, vu toutes les peaux de banane que les démocrates lui jetteront sous les pieds

  5. Bonne chance Mr Trump et faites attention à vous car tous les tordus de la terre ,les merdias ,les politicards et les prétendus élites , tous corrompus ,qui voient le gâteau leur échapper , ont juré’ votre perte et ne reculeront devant rien

  6. S’il est si bien entouré de conseillers juifs , ce n’est pas un hasard car il n’y a pas de hasard dans notre religion .C’est HM qui en a décidé ainsi et mis D.Trump là où il est pour nous soutenir et nous défendre .
    Trump ne pourra jamais prendre une décision qui nuise à sa fille et à ses petits enfants juifs .Et ses conseillers seront là aussi pour calmer les ardeurs des antisémites .

  7. bon vent, une réussite sans obstacle de tous les jaloux de la terre behasslaha. cdb

  8. Dès le début de la campagne électorale, j’ai choisi TRUMP et prié pour son élection. Il a gagné et les démocrates de tous les pays sont consternés mais nourrissent des projets criminels contre l’élu du peuple. Ses conseillers savent qu’ils doivent être vigilants car déjà des voix se sont manifestées pour souhaiter sa disparition. D…eu a toujours bien fait les choses et là encore, il a montré que, pour protéger ISRAEL, TRUMP avait à sa disposition des leaders administratifs, économiques et politiques et juifs de surcroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *