Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rencontré vendredi Khaled Mechaal, le chef du Hamas, dans un contexte où des négociations entre Israël et la Turquie quant à la normalisation totale des leurs relations devraient s’achever la semaine prochaine….

Turkey's Prime Minister and leader of ruling Justice and Development Party (AKP) Tayyip Erdogan (R) welcomes his guest Hamas leader Khaled Meshaal during the AKP congress in Ankara September 30, 2012. Erdogan trumpeted Turkey's credentials as a rising democratic power on Sunday, saying his Islamist-rooted ruling party had become an example to the Muslim world after a decade in charge. Addressing thousands of party members and regional leaders at a congress of his Justice and Development (AK) Party, Erdogan said the era of military coups in the nation of 75 million people was over. REUTERS/Kayhan Ozer/Prime Minister's Press Office/Handout (TURKEY - Tags: POLITICS) FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. IT IS DISTRIBUTED, EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS

Les relations entre la Turquie et le Hamas considéré comme une organisation terroriste par une grande partie du monde, sont fortes et étroites.

La Turquie n’apprécie guère les bombardements israéliens  sur Gaza et les relations entre Ankara et Jérusalem étaient gelées depuis l’affaire du Mavi Marmara en 2010. La flottille avait essayé de forcer le blocus naval sur Gaza. Le navire qui en dépit de ses allégations ne transportait pas de matériel humanitaire avait refusé l’ordre de faire demi-tour. Les soldats de Tsahal, montés à bord, ont été attaqués et blessés par des islamistes armés de couteaux et de barres métalliques; ils ont été contraints d’ouvrir le feu pour se défendre, tuant dix personnes.

Et pourtant, tout devrait redevenir « normal » entre les deux,  la presse turque évoque même une possible réunion aujourd’hui entre la Turquie et Israël, après la brouille de six ans. Le quotidien israélien Yedioth Aharonot a indiqué mercredi que ces discussions auraient lieu en Turquie.

Print Friendly, PDF & Email

7 COMMENTS

  1. Et c’est cette ordure qui dans quelques temps rentrera dans l’union  » européenne  » . Les anglais ont tout compris et se sont sauvés de cette union bientôt islamiste

    • Israel defents les regimes ennemis pendant le regime nietaniyahgu en israel monte les sensibilite comunaute un contre l autre pour faire civil war dans son pays.

  2. j’ai beaucoup d’estime pour Israël, mais un tel rapprochement ne donnera de résultat que des problèmes en plus pour Israël, mais aussi, une grande, voir, très grande déception pour nous tous. la géostratégie ne doit pas être un contexte pour se frotter avec ces terroristes, si ils ont fait tant de génocides pour les arméniens et les kurdes, Israël n’échappera pas a la donne. les musulmans ne jure que par votre extermination.

  3. Un mot déjà pour ceux qui ne connaissent pas erdogan. Ce n est pas un taré ni un fou .comme est un homme pas comme les autres .culte est un leader mondial. Et l Europe n en veux pas des comme lui.car elle a peur car ces intérêts sont mis à rude épreuve.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here