Bonne nouvelle, le quotidien le plus violent contre Israël, traverse une crise difficile qui  pourrait bien être la dernière. Je n’aime pas tirer sur les ambulances mais le journal, actuellement au bord du gouffre, est rappelons le, le  quotidien de propagande palestinien le plus virulent de la presse française. La désinformation sur Israël est devenue son fond de commerce mais, manque de chance, le commerce va mal et ses finances sont au plus bas, malgré les nombreux appels aux dons de ses dirigeants. A noter, qu’aucun pays du golf (qui préfèrent le foot) n’a pour le moment montré de velléité pour le sauver….

jauresC’est son directeur actuel, Patrick Le Hyaric, qui l’a annoncé dans un article du mois dernier : “Nous vous devons la vérité, l’Humanité est en danger ! […] L’Humanité ne tient que grâce à votre soutien. Et aujourd’hui, avouons-le, elle ne tient qu’à un fil”.

Le journal Les InRocks rappelle qu’il n’y a plus aujourd’hui d’actionnaires extérieurs dans le capital du journal, alors que par le passé, la caisse d’Epargne et même Bouygues se sont retrouvés à mettre de l’argent dans le quotidien. L’Humanité ne peut donc pas compter, et c’est heureux, sur des actionnaires puissants qui peuvent mettre la main à la poche.

L’Humanité, fondé en 1904 par Jean Jaurès, fête cette année ses 112 ans. J’aurais voulu lui souhaiter de vivre jusqu’à 120 ans mais il ne ressemble plus du tout à Jean Jaurès …

par Dan Amselem – Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here