La libéralisation de l’économie israélienne se poursuit : le gouvernement propose d’annuler les normes et de privatiser les standardisations.

« Nous lançons un combat contre l’excédent de régulation et l’excédent de bureaucratie » vient de déclarer le premier ministre Netanyahou devant la Commission interministérielle de la Régulation. Le domaine concerné aujourd’hui par les premières mesures gouvernementales de dérégulation est celui de l’énergie.

dessin_CE.

ADOPTER LES NORMES EUROPÉENNES

Benyamin Netanyahou a affirmé qu’il mettra fin à « une pratique scandaleuse qui existe en Israël : l’importation d’appareils électriques ». Selon lui, « pour importer un article consommateur d’électricité, on ne se contente pas de la norme européenne qui est appliquée aussi bien en Espagne, qu’en Italie et en Allemagne ; par exemple, pour importer un réfrigérateur, il faut respecter aussi les normes israéliennes, ce qui coûte beaucoup d’argent ».

En Israël, les normes des produits sont fixées par le SII, l’institut israélien de la Standardisation (Standards Institution of Israel) ; celui-ci contrôle les produits et fournit des certificats de conformité aux normes israéliennes.

Pour le Premier ministre israélien, la standardisation coûte de l’argent et freine la concurrence ; et de promettre : « nous allons annuler la norme israélienne et nous adopterons les normes européennes, ce qui réduira le coût de la vie pour le consommateur israélien ».

Le ministre des Infrastructures et de l’Énergie Youval Steinitz a immédiatement emboîté le pas à son Premier ministre. Il a promis d’alléger tous les contrôles de consommation d’électricité des appareils électroménagers importés : la norme du pays d’origine sera adoptée, et seul un contrôle technique partiel sera effectué.

par Jacques Bendelac IsraelValley

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Le gouvernement israélien veut adopter les normes industrielles européennes

    C’est une excellente décision et une réplique contre le boycott. Elle sera un moyen d’ouvrir de nouveaux marchés à l’industrie de l’état des Juifs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here