Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Benjamin Netanyahou, le vice-président américain Joe Biden a dénoncé l’attitude de l’Autorité palestinienne qui n’a pas condamné les attaques terroristes contre Israël. La victime de Jaffa était un vétéran américain, étudiant de Vanderbilt. Taylor Force, 29 ans, était en voyage scolaire en Israël. Sa femme a été gravement blessée et plusieurs autres victimes sont encore dans un état critique. Le terroriste, Bashar Massalha, Palestinien de 22 ans du village de Qalqiliya, a poignardé ses victimes en au moins trois lieux, il a été abattu par la police après une poursuite le long de la promenade de bord de mer de Tel Aviv.

ILe Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, tient une conférence de presse conjointe avec le vice-président des Etats-Unis Joe Biden au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 9 Mars 2016, lors de la visite officielle de M. Biden en Israël et l'Autorité palestinienne. Photo par Amit Shabi / POOL
ILe Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, en conférence de presse conjointe avec le vice-président des Etats-Unis Joe Biden au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 9 Mars 2016, lors de la visite officielle de M. Biden en Israël et dans l’Autorité palestinienne. Photo par Amit Shabi / POOL

L’attentat s’est produit à un quart d’heure à pied de l’endroit où Joe Biden, à peine arrivé en Israël, rendait une visite d’amitié à l’ancien président et prix Nobel de la paix Shimon Peres. Biden a noté que sa femme et ses petits enfants qui l’ont rejoint en Israël, dînaient sur ​​la plage voisine.

Lors de la conférence de presse M. Biden a condamné dans les termes les plus fermes possibles l’attaque brutale de Tel-Aviv, soulignant qu’il « n’y a aucune justification pour de tels actes de terrorisme qui sont inacceptables et intolérables au 21e siècle. Ces attentats visent des civils innocents, des mères, des femmes enceintes, des grands-pères et des citoyens américains».  « Les États – Unis se tient fermement derrière le droit d’Israël à se défendre »a ajouté Biden.

Netanyahu a remercié Biden pour son soutien mais surtout pour avoir dénoncé  l’Autorité Palestinienne qui n’a pas condamné les attaques terroristes contre les Israéliens, y compris celle dans laquelle, le citoyen américain Taylor Force a été tué. « Malheureusement , le président Abbas a non seulement refusé de condamner ces attaques terroristes mais son parti, le Fatah a loué et a qualifié le meurtrier de Jaffa de martyr et de héros » a conclut Biden.

Espérons, que lors de la rencontre de ce soir entre Biden et Abbas , la diplomatie ne se couche pas une fois de plus devant la barbarie.

par Dan Amselem pour Tel-avivre.com

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Il y a des forces antidémocratiques au sein du gouvernement qui contrôle contre la volonté du peuple. Par exemple, qui, dans leur esprit rapporterait des ouvriers arabes de Judée-Samarie pendant ce temps? est ce que les entrepreneurs d’intérêt ont une voix plus forte que le peuple? Le commandant de l’armée a dit à armer le peuple, mais pourquoi le petit beaurocrat derrière le bureau est donne à décider de la politique netaniahwhu parle devant la tele fait l inverse a la fin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here