Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression antisémite commise à Paris 12 eme le 5 mars 2016 contre un jeune garçon de 13 ans, au motif qu’il portait une kippa.  Selon ses déclarations, alors qu’il se rendait samedi après midi, vers 18 h à la synagogue de la rue Voynet de Paris 12eme pour y rejoindre son père, le mineur a été pris à partie par trois jeunes qu’il décrit de couleur d’origine africaine. 

.

agression.

Ces individus, l’auront identifié comme juif car il avait la tête couverte d’une kippa. Il raconte qu’après l’avoir traité de « sale juif » ils lui ont asséné des coups de point au flanc. Il ajoute que pendant que l’un des attaquants lui arrachait la kippa, un autre l’a pris par les cheveux, et lui a cogné la tête contre un poteau. Les assaillants auraient pris la fuite en raison de « l’arrivée de passants ».

Traumatisé, il aura fait un malaise sur la voie publique qui a conduit une passante à appeler en vain les secours. Le mineur a pu rejoindre son père dans la synagogue. Choqué, le jeune homme qui souffre de contusions au visage, a déposé plainte au commissariat de police et fourni le signalement de ses agresseurs.

Le BNVCA demande à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette nouvelle agression antijuive. Le port de la kippa n’ést pas le seul signe distinctif. C’est pourquoi le BNVCA recommande à tous ceux qui veulent observer cette prescription religieuse de ne pas céder à l’intimidation ou la menace et de garder s’ils le veulent la tête ainsi couverte en toute liberté. C’est le camp de la haine et de la discrimination antijuives qui doit être inquiété, condamné, neutralisé.

Le BNVCA reste attentif au déroulement de cette affaire dont il confie le suivi juridique à l’avocat de l’OJE qui collabore avec lui.

Print Friendly, PDF & Email

8 COMMENTS

  1. tous les jeunes doivent être accompagnés par des suiveurs de loin , et en cas d’agression descendre et eliminer les auteurs

  2. De tels événements doivent faire réfléchir à prendre les décisions qui s’imposent, en France, la situation devient plus compliquée que jamais. Vivre caché ou anxieux n’est pas une vie. Nous avons un pays, un foyer: Israël vous attend. Myriam

  3. Pour votre information ils se sont trompé de lettre si vous aviez fait preuve de jugeote vous l’aurez trouvé la synagogue, au lieu de faire comme si c’était un acte inventé. Je ne vais en aucun cas vous communiquer l’adresse de peur de potentiel acte antisemite.
    Cordialement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here