Les relations économiques et commerciales entre la France et Israël connaîtraient-elles un nouvel essor? Depuis quelques mois les délégations d’hommes et femmes d’affaires français se succèdent pour découvrir le potentiel du marche israélien. Il est sans doute encore trop tôt pour que cela se traduise dans les statistiques mais les faits sont là.

Conséquence de l’Alyah massive de France de ses dernières années, de ces nouveaux immigrants qui actionnent leur réseaux français pour développer une activité en Israël ?

Dans ce cadre, nous avons eu le plaisir de rencontrer il y a quelques jours une de ces délégations françaises venues explorer le potentiel du marche israelien, le Groupe Monassier représenté par sa Présidente, Arlette Darmon et son secrétaire général Olivier Geoffroy en visite en Israël. Nous avons voulu en savoir plus sur leurs déplacements à Tel Aviv. Ils ont accordé à Tel-Avivre une interview.

monassier.

Tel-Avivre : Bonjour madame Darmon, pouvez vous nous parler du Groupe Monassier?

monassier3Arlette Darmon: Créé il y a 23 ans, le groupe Monassier est né d’une vision innovante et moderne du métier notarial axée sur le conseil juridique et fiscal aux particuliers comme aux entreprises. L’objectif était de créer un maillage d’études de notaires sur l’ensemble du territoire, favorisant les échanges d’expertise et de savoir faire.

Avec 27 études reparties sur l’ensemble de la France, 127 notaires et 700 collaborateurs, le groupe Monassier est aujourd’hui le premier réseau de notaire en France. Nous avons une équipe de 9 personnes dédiées à la veille juridique et fiscale. Ce qui permet à l’ensemble des adhérents d’être à la pointe de l’actualité en la matière. Nous avons d’ailleurs cette année co-rédigé, avec Francis Lefevre,  les guides sur la transmission des entreprises et l’ISF.

Tel Avivre : Etes-vous déjà présent à l’étranger ?

Arlette Darmon: De nombreux clients particuliers ou entreprises ont des centres d’intérêts à l’étranger. Dans l’objectif d’apporter un conseil pertinent sur la globalité de leur patrimoine ou stratégie fiscale, il était important de pouvoir les accompagner également à l’international. Nous avons donc développé un réseau de partenaires notamment en Europe et En Afrique. Nous avons également depuis quelques années noué un partenariat avec le cabinet d’avocat franco-israelien, Hazan et Perlemuetter.

Tel Avivre:  Justement, qu’est ce qui motive votre visite actuelle à Tel Aviv?

monassier4Olivier Geoffroy : Notre métier va certainement connaitre des évolutions sous l’effet des nouvelles lois comme la loi Macron. Par ailleurs, les besoins de nos clients en matière de conseil et d’accompagnement à l’international se développent. Nous avons donc décidé de renforcer notre stratégie à l’international et d’étendre notre maillage à l’étranger.

En ce qui concerne Israël, nous avons une clientèle qui s’intéresse de plus en plus aux possibilités d’investissements tant sur  le marché immobilier israélien que sur le marché des entreprises. Nous sommes donc naturellement venus rencontrer nos partenaires actuels Armelle et Gila, et travaillons avec elles sur la possibilité d’accroître notre présence locale via des partenariats avec des experts ayant d’autres domaines de compétences (expertise comptable, fonds d’investissements immobiliers…)  en lien avec notre activité de conseil.

Tel-Avivre: Trouver les bons partenaires est déjà compliqué lorsqu’on se trouve dans le même pays, avec la même culture, à l’étranger la tache est encore plus complexe…sur quels critères allez-vous vous appuyer pour choisir vos partenaires ici en Israël?

Groupe Monassier : C’est en effet beaucoup plus complexe mais nous avons un atout: notre réseau. Pour l’anecdote, c’est un de nos membres dont l’étude sur trouve en Nouvelle Calédonie qui nous a recommandé un expert comptable franco-israélien avec lequel il a déjà travaillé. Et nous comptons surtout sur nos partenaires Armelle Hazan et Gila Perlemutter qui sont établies ici depuis longtemps, qui connaissent bien le marché, les professionnels locaux et qui ont organisé sur ces deux jours plusieurs rendez-vous avec des partenaires potentiels.

Tel-Avivre: Vous avez deux journées qui s’annoncent chargées, avez vous tout de même prévu de prendre un peu de temps pour découvrir la ville qui ne s’arrête jamais, Tel Aviv et plus largement Israël?

Le groupe Monassier: Malheureusement le temps va nous manquer, mais nous sommes persuadés que nous aurons encore de nombreuses occasions de revenir et découvrir Israël…

 Tel-Avivre: Merci de votre disponibilité, bonne chance, nous ne manquerons pas de suivre l’évolution du Groupe Monassier en Israël!

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here