La journaliste s’est prêtée au jeu du questionnaire de La Seize.

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Mes deux réveils qui sonnent à 5h30 (atroce !) tous les matins. Je file alors à la radio pour mes interviews matinales.

La chanson que vous sifflez sous la douche ?
Ch-Ch-Ch-Changes ! Bowie.

Quelle est la dernière chose que vous faites avant de dormir ?
Je compte les moutons.

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Du temps.

Que ne jetteriez-vous jamais ?
Une médaille donnée par ma grand-mère.

Que trouve-t-on dans votre iPod ?
Je n’ai pas d’iPod.

Photo Michel Sayegh
Photo Michel Sayegh

Votre film culte ?
Les Damnés, et de manière générale, tout Visconti.

Un livre de chevet ?
Le moine de M.G. Lewis raconté par Antonin Artaud. Histoire de ma vie de Casanova.

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Des réalités pour certains. Des regrets pour d’autres.

Le plus beau compliment reçu ?
« J’aime ta voix. »

Le pire défaut chez l’être humain ?
L’ennui, « le plus infâme de nos vices » pour Baudelaire. Je n’aime pas les gens ennuyeux.

Si vous pouviez avoir un don ou un superpouvoir ?
Je serais chef d’orchestre.

Le bonheur selon vous ?
Fugace.

Votre plus beau souvenir
Palerme. À deux.

Vous changeriez quoi en vous avec une baguette magique ?
Je me changerais en homme. Mais pour une semaine seulement. Être une femme, c’est tellement mieux.

Allergique à…
La médiocrité.

Le Liban, c’est…
Ma mère.

Vous croisez Dieu, vous lui dites quoi ?
Pourquoi ?

Rédigez votre épitaphe
Be Right Back.

Quelle question me poseriez-vous pour finir ?
Dis Médéa, la psychanalyse, ça marche ?

par Médéa AZOURI pour L’Orient le JOUR

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here