Les Israéliens continuent de se ruer sur les logements à vendre: en juin dernier, les achats d’immobilier ont battu tous leurs records antérieurs. Bulle ou pas, l’immobilier continue de caracoler en tête d’achats des Israéliens. Pour le seul mois de juin 2015, pas moins de 16.100 logements ont été vendus en Israël, soit 15% de plus que le précédent record des ventes enregistrés en décembre 2013.

Photo by Nati Shohat/Flash90
Photo by Nati Shohat/Flash 90

La dernière note de conjoncture, publiée hier par le ministère des Finances à Jérusalem, consacre une large place au « marché immobilier d’habitation au mois de juin 2015 ». La note s’ouvre sur un constat qui a même surpris les experts immobiliers : « au mois de juin, le niveau des transactions immobilières a été le plus élevé jamais enregistré ». Et pour cause : les 16.100 appartements vendus en juin représentent un bond de 42% par rapport aux ventes du mois de mai, et 15% de plus que le record précédent. Les économistes des Finances expliquent ce grand bond en avant des achats de logements par la hausse de la taxe sur les transactions immobilières (Mass Rehicha) qui est entrée en vigueur à la fin juin.

Autre record enregistré sur le marché de l’immobilier au mois de juin dernier : les achats d’investissements ont battu tous leurs niveaux historiques antérieurs. Au mois de juin, 6.400 logements ont été achetés à des fins d’investissement, soit 40% du total des transactions.

Les achats de logements dans un but d’investissement et non pas d’occupation immédiate, sont donc supérieurs de 90% à leur record précédent enregistré en décembre 2000.

Jacques Bendelac – Source IsraelValley

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. En regardant depuis plus de 2 mois sur les sites internet notamment YAD 2 on s’aperçoit que les prix de ventes ont chuté entre 10 et 20 % selon les zones géographiques. Voila la vrai raison de l’augmentation des ventes immobilières.et tout le monde le sait.

  2. La ville est vide de ses occupants 10/11 mois de l année ….ça place ..c est inoccupé ..les prix grimpent ….les immeubles récents sont vides à 85% à tel aviv ……la population doit aller se loger de plus en plus loin et de venir travailler à tel aviv …galère …l antisémitisme en Europe n y est pas étranger ….l avenir seul dira si c était une bonne idée …enfin ça permets à tel aviv de renouveler son parc d habitations et ça en a bien besoin …..il y a encore tant et tant de projets à venir …..

  3. Construire en JudeeSamaria le gel impose bibi sur les maisons doit stopper pour permettre de faire baisser le prix des maisons le plus haut au monde en Israel un pays pas le + riche au monde de loin.

  4. Je suis très pessimiste quand à l’avenir de la construction en Israël. Je regarde autour de moi, partout où je circule ce ne sont que grues et chantier. A Netanya on voit très bien ces tours qui se vendent à des prix inabordables pour les israéliens et qui restent inoccupés.
    Pensez 10 à 15% de plus value par an aucun investissement n’est aussi rentable au monde.
    Seulement voilà, jusqu’à qu’en la bulle va t-elle perdurer?
    Dans ces situations qui virent au spéculatif, les exemples d’implosions ne manquent pas. L’appât du gain rend aveugle, c’est toujours d’ailleurs comme cela que surviennent les catastrophes. Il y a les Gogos aveuglés par les profits et les initiés qui sont prêts à plier bagage.
    Vous penserez peut être comme beaucoup d’amis et d’israéliens avec qui je parle qu’Israël est suffisamment fort pour faire face à une crise. Pourtant le Talmud dit bien celui qui ne regarde pas le passé est condamné à le revivre. Alors vous qui êtes si sûr de la solidité de cette bulle, rappelez vous:
    Africa Israël et les dégâts qui sont survenus.
    Robert Maddof et ses dizaines de milliards partis à la trappe, pourtant certains avaient donné l’alerte et s’étaient fait rire au nez!
    Enfin sachez que tout flambe et qu’un déséquilibre infime suffit à faire écrouler un château de carte comme une bulle spéculative.
    Ceux qui construisent et vendent s’en mettent plein les poches, ceux qui achètent sont ravis, jusqu’à…. Le seuil de saturation du marché et ça peut aller très vite! Tant mieux pour ceux qui seront livrés à temps. Ils ne perdront pas tout et auront encore de l’argent pour s’acheter des kleenex. Par contre quand les chantiers s’arrêteront pour cause d’invendu, ceux qui auront commencé les Operations n’auront qu’un squelette de béton avec une grue à ses côté, comme mur des lamentations…
    Face à toutes ces situation, il ne reste que la panique. Ceux qui veulent se débarrasser au plus vite et accélèrent le mouvement, CELA S’APPELLE L’IMPLOSION…
    Regarder les surprimes, tout le monde pensait que c’état la poule aux œufs d’or que de centaines de milliards perdus.
    L’Espagne croule sous les invendus et des villes et quartiers neufs sont vides et ressemblent aujourd’hui au villes fantôme des Westerns.
    MAIS COMME ON DIT QUELQUE FOIS MALHEUR EST BON!
    Quand les prix s’effondreront, peut être les israéliens auront-ils enfin accès aux immeubles neufs et aux quartiers intouchables aujourd’hui. Ce sera une consolation pour les gens modestes et une leçon pour les spéculateurs!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here