Une ligne de bus transportant des usagers  aller retour de Ramat Gan et Givatayim vers la plage de Tel Aviv a été mise en service par un jeune garçon, Roy Schwartz, d’à peine 22 ans. Cette initiative, vous l’avez compris est personnelle et ne trouve son origine que dans la volonté de ce jeune homme qui ne souhaite pas attendre une décision d’un gouvernement qui ne viendra plus. 

bus shabbat tlvRoy Schwartz a investi toute sa pension militaire et ses économies personnelles pour donner vie à son initiative sociale naissante. Schwartz sait par expérience qu’attendre  les politiciens sur cette question est peine perdue, en conséquence, il a initié une coopérative qui exploite les bus sous le nom de « And Yet It Moves » (une phrase attribuée à Galilée).

La coopérative a vu son tout premier service de bus samedi dernier et exploite actuellement deux bus, à 9 heures-18 heures. Un bus part de la jonction Aluf Sade à Ramat Gan, puis traverse  les rues principales de Ramat Gan et Givatayim pour ramasser les usagers du collectif jusqu’à ce qu’il atteigne la station de bus carmélite par le bord de mer à Tel Aviv. Parallèlement, un autre bus quitte la station  et fait le chemin inverse. Roy affirme que son collectif ne constitue pas des transports en commun.. Pour monter les bus, les passagers doivent s’inscrire sur le site Web du groupe, et payer une taxe  d’enregistrement de 20 shekels. Ce système permet à  Schwartz de contourner la réglementation qui limitent les opérateurs de transport public. Les trajets seront gratuits pour le mois prochain, et coûteront 9 shekels ensuite.

À 13h30 samedi, le premier passager est monté dans le bus de Tel Aviv à Ramat Gan. Son nom est Eliran, 30 ans : «C’est tellement insolite de monter dans un bus le samedi, que  je était très excité » a-t-il déclaré à Ynet, « Je n’ai pas de voiture et sans ce bus il faut prendre un taxi, ca coûte cher alors on réfléchit à deux fois  » a poursuivi le jeune homme.

Traduit et adapté de Ynet par Roger Haddad pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. très belle initiative ! Dommage que ce jeune homme ait dû consacrer toutes ses économies pour un service qui doit être public !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here