Trois journalistes de la chaîne de télévision Al-Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone mercredi après-midi dans le bois de Boulogne à Paris, a appris l’AFP de sources proche de l’enquête.

«Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait»

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris. «Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes», selon l’une des sources.

Les trois journalistes du service international d’Al-Jazeera, dont la nationalité n’a pas été précisée, sont âgés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15H30 au bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris. «Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait», selon cette source. Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

consumer

Une enquête de flagrance a été ouverte par le parquet de Paris pour «vol par aéronef en zone interdite». Les investigations de l’ensemble de ces survols ont été confiées à la section de recherche de la gendarmerie des transports aériens (GTA), le service d’enquête spécialisé pour ce genre d’affaires. Et plus précisément à une dizaine d’enquêteurs spécialisés en aéronautique.

Al jazeera a souvent employé des terroristes, notamment du Hamas, pour fomenter de faux reportage mettant à mal Israel. Al-jazeera est la première chaine du monde arabe et est financée exclusivement par le Qatar.

Source

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Un journaliste de 68 ANS ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! ça va donner de nouvelles idées à M. Macron pour la réforme des retraites ! Aïe ! Aïe ! Aïe !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here