Une vidéo en japonais circule sur le net dans laquelle l’otage japonais, retenu et menacé de décapitation par l’EI,  se confie devant une camera avant d’entrer en Syrie. Une course contrer la montre pour le gouvernement japonais est engagée pour sauver les deux otages détenus par l’ISIS.

 Le Premier ministre japonais Shinzo Abe est de retour au Japon, il était en ce début de semaine, l’invité de Netanyahou. Il admet aujourd’hui, qu’une course contre la montre est engagée pour sauver les deux ressortissants japonais. Les terroristes ont exigé $ 200 000 000 dans les 72 heures pour libérer les otages. L’ISIS, pour la demande de rançon, s’est calquée sur les promesses d’aide économique du Japon aux personnes touchées par les attaques de l’ ISIS. Le gouvernement japonais confirme les identités des deux otages qu’on voit  dans une vidéo ISIS, le journaliste Kenji Goto et l’entrepreneur militaire indépendant Haruna Yukawa.

japonLa vidéo de Kenji  Goto avant son entrée en Syrie fin Octobre dernier a été mise en ligne aaujourd’hui par chaine japonaise de tele FNN News. Dans ce document, il confirme qu’il se dirige vers la ville syrienne d’Ar Raqqah et explique en japonais:  » Je vais rejoindre une base de l’Etat islamique, c’est très dangereux, mais peu importe ce qu’il arrivera, je ne garderais aucune  rancune contre le peuple syrien…peu importe ce qui va se passer, c’est ma responsabilité ».

Un guide syrien en contact avec Goto confirme avoir essayé de convaincre ce dernier  de ne pas poursuivre ses plans, mais le journaliste japonais a  finalement fait appel à un autre guide pour entrer en Syrie. On voit le guide dans la video, les yeux remplis de larmes quand on lui demande si les menaces de l’EI sont inquiétantes.

par Roger Haddad pour Tel-Avivre

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here