L’oeil de Goldnadel. Gilles-William Goldnadel se demande en quoi pointer du doigt l’islamisme radical l’amalgame-t-il avec l’islam de paix dont il est le bourreau ?

Je n’ai pas marché. D’ailleurs, il y a longtemps que je ne marche plus au pas cadencé des pyromanes qui crient au feu. Je veux bien être Charlie, mais pas le pigeon des Charlots qui ont fait le lit d’un terrorisme et d’un antisémitisme qu’ils ne peuvent plus arrêter.

gilles-william-goldnadel

La nécessaire compassion pour les victimes est insuffisante, hypocrite et contre-productive si on ne dit pas clairement qui les a assassinées. Même le mot islamiste aura été proscrit du catéchisme soi-disant antiraciste de la grand-messe d’unité nationale. En quoi pointer du doigt l’islamisme radical l’amalgame-t-il avec l’islam de paix dont il est le bourreau ? Aurait-on dû craindre de nommer le nazisme sous peine de racisme anti allemand ?

Je ne me rends plus à grands messes du dimanche contre le racisme, l’antisémitisme et le terrorisme. J’ai déjà donné. Au lendemain des attentats de la rue Copernic et de la rue des rosiers, les mêmes organisateurs avaient fait descendre des centaines de milliers de Français dans la rue contre l’extrême droite. Raté, c’était déjà la radicalité islamique que l’on ne voulait pas voir. Après l’assassinat d’Ilan Halimi, la communauté juive avait organisé une marche. Peu de politiques s’étaient déplacés. Philippe de Villiers, fils de résistant, irréprochable dans le combat contre l’antisémitisme et le terrorisme avait été expulsé du cortège par un petit chefaillon de SOS-Racisme. Je n’ai pas oublié.

C’est plus fort qu’eux, cette fois, c’était le Front National, à qui, ils rendent à nouveau un signalé service. A contrario, la présence de tous les autres s’en trouve légitimée. Désolé, je ne marche pas main dans la main avec les maires communistes qui ont fait citoyen d’honneur de leur ville des tueurs de juifs en Palestine. Avec l’UOIF et les indigènes de la république qui traitait Charlie et mon cher Charb d’islamophobe. Je ne marche plus.

par Gilles William Goldnadel

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

  1. Moi non plus, je ne peux plus pardonner leur hypocrisie à une certaine gauche. Plus depuis l’été 2014, où ils défilaient aux côtés des supporters du Hamas aux cris de « Israël assassin » et « mort aux Juifs ». C’est pour cette raison que je n’ai pas marché.

  2. moi non plus, je ne marche pas; et Caroline Fourest en tête; elle ne voit pas du tout la gauche antisémite; je me demande ce qu’elle a dans les yeux ou dans la cervelle; le déni est là; cela relève de la perversion ou de la psychose. Et les français bonnasses qui y croient fermement à La marche républicaine, ils ont eu vraiment le sentiment de l’avoir faite. ils n’ont pas voulu voir Abou Mazen, ce tricheur d’envergure mondiale, entre autres islamistes radicaux de même acabit, qui félicitent les tueurs et qui viennent ensuite se blanchir aux frais de l’Occident.

  3. dans cette marche républicaine, il y avait beaucoup de « je suis Charlie »; je n’ai pas vu beaucoup de « je suis juif », hors mis à Tel Aviv;

  4. madame monsieur je suis toujours la mamie qui fait des fautes.tout dabord,j’ai beaucoups cet dire que tous ces gens dont je fait partit,de peine,pour tous ses mort.juif,ou pas!!!!mais comme toujours, je vous dit se que je pense.monsieur GOLDNADEL,une fois de plus met de l’huile sur le feux,disant finalement,que tous ses FRANçAIS,de toutes coffèssions,été des charlots,qui on fait le lit du terrorime,et d’un antisèmitisme,q’ils ne peuvent plus arrètè.vrément j’ai honte de lire de tels propos.pour se qui et,des maires communistes qui font citoyen d’honneur ,de leur ville,des tueurs de juifs,en palestine!!!!avec l u o i f ,et les indigénes de la république.vous dites q’ils ont traité charlie d’islamophobe.faire parler les mort ,net pas mon fort.mais se dont je suis sure,c’et q’il ne serait pas d’accord avec vos dire.ils doive bien rire,de toute cette avalanche,d’interprétation.au fait il et 20h15 et a la t’èlè,il y a un reportage au sujet d’une exposition an israèl,et vraiment,les exposents ont du courage,je croyer q’israèl ete une dèmocratie ou tout pouvez se dire!!!!!mais je voie q’il nen et rien!!!!!!(pour se qui et des citoyens d’honneur,de palestine,mais vous oublier la guerre,les 2000 morts et plus;;;;;et les mort du cottè israèliens,et des soldats qui écrive,se que ces guerre les ont amenè,a dècouvrir.oui je peu comprendre,que les maires affiche,leur compassion.enver certains,résistants)

  5. Mme suzette rey, mohamed

    Marre de votre cinéma, toujours le même. Vous faites ch.er. Allez déverser votre bile antisémite ailleurs. Merci.

  6. Avant de penser aux israéliens ou juifs , le monde pense aux enfants tués à coup de missiles sur une plage, par des fanatiques qui manipulent le conseil de sécurité , mais,pour encore,combien de temps

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here