Selon les médias palestiniens, un haut responsable du Hamas aurait accusé le gouvernement de Ramallah de retarder intentionnellement la reconstruction de Gaza. Pour calmer le jeu, huit ministres et 39 employés du gouvernement palestinien d’union nationale, basé à Ramallah, sont arrivés à Gaza par le passage d’Erez, la deuxième visite du genre depuis la création du gouvernement d’union en Juin dernier.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

abou Marzouk
Le haut responsable du Hamas Abou Marzouk

Selon l’agence de presse palestinienne Ma’an, Moussa Abou Marzouk, le vice-président du Hamas, a accusé le gouvernement d’union  « d’entraver délibérément la reconstruction de la bande de Gaza ». Plusieurs manifestations ont éclaté dimanche dans la bande exigeant du gouvernement d’union de faire pression sur l’administration israélienne afin de mettre fin au blocus de Gaza.

Le porte-parole du gouvernement d’unité, Ihab Bseiso a déclaré à l’agence de presse Ma’an qu’ils étaient venu soutenir les habitants de Gaza suite à la guerre de l’été dernier : « Nous sommes ici pour aider tous les partis palestiniens à alléger la souffrance des habitants de Gaza » .

Les questions prioritaires selon le ministre palestinien du Travail, Mamoun Abu Shahla sont « d’une part la reconstruction : trouver une solution pour s’assurer que le matériel de reconstruction puisse entrer dans la bande et d’autre  part aider les résidents à trouver un emploi ».

Abu Shahla a également évoqué les problèmes majeurs à Gaza : L’énergie, l’eau, les eaux usées, les sans abris déplacés, « toutes ces questions doivent être abordées par les autorités gouvernementales » a-t-il précisé.

Constitué de « technocrates », le  mandat du gouvernement d’unité était d’unifier la gouvernance des deux territoires et de préparer les élections. Il a ensuite été chargé de la reconstruction de Gaza. Ce gouvernement d’union, formé après des années de rivalité entre le Hamas et le Fatah a été incapable de fonctionner à cause de divers événements notamment la tentative de coup d’État en Judée et Samarie du Hamas contre l’Autorité palestinienne. Ce mois-ci le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri avait  déclaré  que le mandat de six mois du gouvernement d’unité convenu était à présent arrivé à terme et il y a deux semaines, le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mashaal, trouvait que « la réconciliation palestinienne n’étalait pas satisfaisante ».

S’exprimant après la délégation ministérielle de Cisjordanie à Gaza, Ismael Haniyeh a accusé le gouvernement de ne pas « tenir ses engagements, en ne procédant pas à la reconstruction et n ‘organisant aucune élection ». Ismael Haniyeh a accusé le gouvernement d’agir sélectivement et de manière «nuisible» à Gaza Il  a en outre déclaré qu’il n’était « pas optimiste quant au succès de la visite cisjordanienne ».

Le Hamas avait, il faut le rappeler,  refusé les demandes de l’Autorité palestinienne pour superviser la reconstruction de Gaza.

Bref, ce gouvernement palestinien d’union nationale réussira-t-il un jour à fonctionner ou celu i-ci n’était t-il qu’une manœuvre politique d’Abu Mazen pour gagner la confiance de l’opinion internationale ?

par Roger Haddad pour – Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. Des ministres palestiniens de Ramallah se rendent à Gaza pour sauver le gouvernement d’union

    Ces personnages jouent la comédie de cette façon ils ratissent large et récoltent des tas de dollars et euros les intégristes islamiques font des dons en dollars et U.E paye sans compter pour entretenir la flamme de l’antisémitisme.

    Les véritables musulmans savent que le pays de Canaan Allah l’a donné aux Enfants d’Israël. Lorsque un oulémas le crie il est immanquablement emprisonné. Le silence règne chez les dictateurs islamiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here