Hier soir la deuxième chaîne de télévison israélienne a dévoilé le nom du parti de l’ancien et très populaire ministre des Télécommunications, Moshé Kahlon. Son parti s’appellera  Kulanu, qu’il faut traduire par « nous tous ». Moshe Kahlon est issu du Likoud, il fut un proche de Benyamin Netanyahou. Il a été élu à la Knesset en 2003 et est devenu ministre de la Communication en 2009. Il a ensuite remplacé Isaac Herzog en 2011 à la tête du ministère de la Santé et des Affaires sociales. Moshe Kahlon est tres apprécié des Israéliens pour avoir ouvert le marché de  la téléphonie mobile à la concurrence quand il était ministre de la Communication en 2009. Il s’est battu pour les consommateurs contre les opérateurs pour les obliger à faire baisser leurs tarifs.

kahlon

Le succès de Kahlon est fondé sur sa propre réputation, son parcours personnel pour devenir un homme politique reconnu est exemplaire. Tout les Israéliens le respecte depuis la révolution cellulaire, qui n’a pas été facile mais qui a été un succès retentissant permettant  à des compagnies comme  Golan Telecom d’entrer sur le marché, et d’exercer un dumping attendu sur le prix des factures téléphoniques des portables. Depuis tous les opérateurs ont bien entendu suivi la tendance.

En outre Moshe Kahlon est un homme très charismatique, toujours aimable et sympathique et  qui ne se prend pas au sérieux. Il a déclaré : « Les ministres devraient avoir une petite idée  du travail qu’ils doivent accomplir en poste à un ministère, ils doivent œuvrer dans leur domaine d’expertise, le mien relève du social ».

Le nouveau parti de Kahlon remporterait selon les sondages au moins 10  sièges voir 15 aux élections du 17 mars 2014 et pourrait devenir ainsi le quatrième parti de la Knesset . Un peu comme Kadima, il y a quelques années et Yesh Atid, il y a deux ans. A chaque élection législative en Israël, naît un nouveau parti que les Israéliens appellent des étoiles filantes. Ces partis brillent intensément et réussissent, à l’image de Yesh Atid lors des dernières législatives, à remporter 19 sièges et disparaissent à l’instar de Kadima qui n’a obtenu que deux sièges en 2013.

Nous souhaitons beaucoup de succès à ce nouveau parti qui semble déjà dans la course. Ces adversaires le craignent alors qu’il revient à peine sur la scène politique; En 2012, Kahlon avait fait un break, annonçant qu’il ne se présenterait pas aux élections législatives de 2013.

Aujourdhui, sans mauvais jeu de mots, l’avenir de Yesh Atid est compromis surtout après l’accord qui vient d’être scellé hier soir entre le parti Avoda de Isaac Herzog et Hatnoua de Tzipi Livni. Les sondages ne sont pas très encouragent pour l’ancien ministre des finances Yair Lapid.

Kulanu a donc toutes ses chances, il s’alliera avec le gagnant. Toutes les cartes seront entre ses mains car ses positions politiques ne sont pas claires même s’il se décrit lui même comme étant au « centre droit ». Il a déclaré « Je suis un produit du Likoud et ma vision du monde en général est au centre-droit ».

Si  Netanyahu associé à Bennetet, Lieberman et aux partis haredis, est gagnant il contribuera à apporter une ligne politique sociale de gauche (« un peu de douceur dans ce monde brutes »).

Si la gauche et le centre gagne, il se concentrera sur les questions économiques. Rappelons que même si par le passé, il était opposé à un Etat palestinien et au démantèlement des implantations israéliennes de Cisjordanie, il vient d’expliquer qu’il n’était pas opposé à l’idée de faire des concessions territoriales si elles menaient à un accord de paix avec les Palestiniens.

Évoquant le traité de paix historique entre l’Egypte et Israël signé par le père fondateur du Likoud, le Premier ministre Menahem Begin, Moshé Kahlon déclare : « Lorsque nous avons dû faire la paix avec le plus grand des pays arabes, nous l’avons faite. Lorsque nous avons dû faire des concessions, nous les avons faites ».

En outre, Moshe Kahlon n’a pas encore officiellement annoncé les noms de ceux qui devraient le rejoindre dans ce nouveau parti, il a toutefois dit  que son slogan serait «Soyez comme Kahlon » (« Tihyu Kahlonim »), une expression inventée, ironiquement, par le Premier ministre Binyamin Netanyahou,

par Roger Haddad pour Tel-Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. Et encore un parti éphémère qui durera le temps d’une legislature.Il est urgent pour Israel de changer de système electoral. Kahlon est un pantin comme beaucoups d’autres.Pour la revolution Télécom il n’y est pour rien…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here