Le Maire de Hilvrsum en Hollande a déclaré : «Notre pays ne devrait pas empêcher ses citoyens de rejoindre la Syrie, tout comme il n’a pas empêché les Juifs d’immigrer en Palestine ». 

 –

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

jihad-irak-syrie

Pieter Broertjes, le maire de Hilvrsum, une petite communauté proche d’Amsterdam a osé la comparaison jeudi, lors d’une interview pour Radio 1. Le thème de l’émission était : « Peut-on confisquer les passeports des djihadistes? ».

En Septembre dernier, Broertjes, membre du parti travailliste néerlandais et ancien rédacteur en chef du journal Volkskrant Daily, ayant eu vent qu’une famille de quatre enfants mineurs avait quitté la Syrie pour rejoindre ISIS avait commenté : « On doit avoir une sacrée bonne raison de confisquer le passeport de quelqu’un. Au minimum, celui-ci doit avoir commis une infraction pénale. Et, jusqu’à preuve du contraire, vous ne savez pas si quelqu’un y va pour faire la guerre ».

A la question : « Pensez-vous qu’il faut laisser les citoyens partir se battre en Syrie et en Irak, Broertjes avait répondu qu’il s’opposait à les en empêcher et avait ajouté:  » Après la Seconde Guerre mondiale, les juifs néerlandais sont allés en Israël pour combattre les anglais, personne, à l’époque ne les en a empêché ». Des propos qui ont secoué la communauté juive du pays, d’autant que les commentaires de Broerjes suivent de seulement deux mois la remarque d’un autre membre de son parti, qui décrit ISIS sur Twitter comme un «complot sioniste».

L’interview a suscité l’indignation et provoqué une litanie de réponses. Esther Voet, le directeur du Centre d’Information et de Documentation sur Israël (CIDI) a réagi avec dégoût à la comparaison en la qualifiant de «ridicule» sur Twitter.

Elbert Dijkgraaf, un député du parti politique conservateur a indiqué dans un communiqué que les propos de Broertjes était «dépourvu de toute compréhension du contexte historique ».

Broertjes lui-même n’a pas répondu à la critique et n’a pas fait d’autres commentaires sur la question ont rapporté les médias néerlandais.

par Jeremy Gozlan pour -Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here