Le jeu de mots est d’autant plus facile qu’il doit être traité au premier degré. Personne ne conteste vraiment le coté Terre des Miracles …Qui fait la spécificité de Jérusalem, ville trois fois sainte, nimbée de parfums sacrés. Mais chaque israélien peut témoigner que ce n’est pas une impression…

Ou si elle devait se concrétiser, ce serait… Pardon, « C’est »… Une impression en 3D dont il est question. Ces applications plus que multiples issues des idées d’une Société Belge de logiciels nommée  « Materialise», sont le résultat de la fusion de deuxsociétés : La Sté Stratasys.inc basée aux Etats Unis à Minneapolis et la société Objet.Ltd sise en Israël.

 

impression1

Elles sont les deux principaux constructeurs d’un matériel unique au monde, les imprimantes Connex 3D d’Objet Multimatériaux. Très étonnamment cela fait déjà 25 ans que cette belle aventure a pris forme et il semblerait que peu de personnes soient au courant.

impression2A l’origine, conçu pour la réalisation de prototypes pour les besoins de l’aérospatiale, de l’industrie automobile, (certainement de l’armée) ce matériau après évolution peut désormais répondre à des tas de critères et retrouver son sens premier ; explorer de nouvelles technologies.

Pas facile à décrire, voici quelques explications suivies d’une séquence vidéo Youtube : « L’Objet1000 est la plus grande imprimante 3D d’Objet.

râce à son plateau d’impression de 1 000 x 800 x 500 mm, les designers, ingénieurs et fabricants sont désormais capables de créer rapidement et facilement des prototypes grands et précis dans les secteurs de l’automobile, la défense, l’aéronautique, les biens de consommation, les appareils ménagers et les machines industrielles. Le système est doté de la technologie multi-matériaux Objet Connex qui offre des performances de plastiques standards et techniques, un choix de plus de 100 matériaux et la possibilité de mélanger jusqu’à 14 différents matériaux dans un même prototype et ce, pour obtenir l’apparence, le toucher et le fonctionnement du produit final escompté».

impression3Vous avez compris que le principe est le même que celui de votre imprimante. Mais là où votre machine dépose de l’encre qui forme lettre après lettre les mots puis les phrases, … L’imprimante 3D peut mettre du plastique de la résine ou toute autre matière sur un support d’une toute autre texture pour répondre à des besoins spécifiques. C’est magique dites-vous ? Vous ne croyez pas si bien dire !!! L’exemple de cette ravissante fillette, Emma Lavelle a fait le tour du monde. Atteinte d’une maladie congénitale, l’arthrogrypose, cette enfant retrouva l’usage de ses bras grâce à un exosquelette-robot fait tout exprès sur mesure. Dans ce cas précis ce sont des couches de plastiques successives suivant des données extrêmement précises qui ont créé cette alternative légère extrêmement discrète.
C’est grâce à ce genre de résultat que Stratasys fut nommée pour les dessins et modèles de l’année 2013 par le London’s design Museum.

impression4Clin d’œil en passant : Votre tenue vestimentaire va changer. Dans ce domaine aussi l’imprimante 3 D révolutionne les données : Outre une exposition à Beaubourg que vous pouvez admirer encore en ce moment, des jupes et robes d’Iris Van Herpen, le Pr Neri Oxmann  elle aussi a sévi et séduit de potentielles clientes. Je regarde cette photo sur laquelle cette jeune femme habillée par la machine selon les ordres de la « couturière » est époustouflante.

Tout cela est vraiment extraordinaire mais serait-il possible d’envisager que l’imprimante 3D, dans un futur proche puisse remodeler le corps d’une personne d’âge avancé, lui redonner galbe et éclat de la jeunesse encore et encore, à jamais ?

 

par Bely pour -Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. Superbe invention
    Malgré les obsessions anti israéliennes de l europe et d autres régions du globe tout repose sur la capacité humaine!!! Et c est ça israel !!!

Répondre à Annie Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here