Un jeune homme de 25 ans, originaire de la région de Tel-Aviv a révélé être celui qui se cachait derrière la page facebook qui fait le buzz en Israël, en encourageant les jeunes israéliens à vivre à Berlin.

 –

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

berlin1

 

 

Naor Narkis a créé sa page Facebook dans l’intention de mettre en évidence la différence du coût de la vie entre Tel Aviv et la capitale allemande il y a quelques mois à peine.

Je ne pensais pas que cela prendrait une telle ampleur. Je n’imaginais que j’avais lancé un pavé dans la mare et que cette initiative se transformerait en un débat politique et social à part entière. « Il n’y a pas de facteurs politiques ou économiques en jeu ici », a déclaré Narkis.

Narkis est né et a grandi dans la banlieue de Tel-Aviv, à Ramat Gan. Après avoir été diplômé, il a servi comme officier dans la division de recherche de l’armée israélienne puis s’est installé en France et l’an dernier  à Berlin:

«Quand vous vous rendez compte que le coût de la vie à Tibériade est le même qu’à Berlin, vous ne reflechissez pas longtemps avant de vous décider, » a-t-il expliqué. « Je préférerais vivre à Tel-Aviv, mais c’est trop cher pour moi.Ici, je paie 30% de moins la nourriture et le loyer, » a t-il poursuivi. « J’ai de l’argent pour sortir, de l’argent pour me faire plaisir … c’est un autre monde. »

tel avi v

« C’est une situation un peu étrange. Les Israéliens économisent de l’argent dans la capitale du pays le plus puissant d’Europe afin de pouvoir acheter un appartement dans l’un des pays les plus attaqués au Moyen-Orient ! »

Suite à cette campagne Facebook au moins 9300 Israéliens ont exprimé le désir d’émigrer vers l’Europe au cours des dernières semaines.

Toutefois, un décompte officiel indique que l’émigration semble être plutôt à un niveau bas, avec des estimations indiquant que seulement 15,000-18,000 Israéliens vivent aujourd’hui en Allemagne.

Narkis a admis qu’il ne s’était jamais attendu à ce qu’une simple comparaison du coût de la vie provoque à nouveau des protestations sociales en ce qui concerne les taux de pauvreté d’Israël et de la crise du logement.

« Je ne savais pas que cela causerait un tel tollé international, » a t-il dit. La page de Narkis en effet suscité de vives réactions de députés, d’enseignants et des citoyens d’Israël.

Julie Arzoine pour Tel-Avivre.com

 

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Et aujourd’hui aux infos de 13h00 sur la 5 (en France) il en était aussi question avec un reportage fait par une journaliste de la station…
    (Naturellement beaucoup d’Israéliens émigraient vers Berlin etc…etc… )

  2. Moi j ‘affirme le contraire , je dis qu ‘il est préfèrable de partir en Israel car c ‘est la ou le seigneur y demeure pour toujours,et que des tribulations viendront en Europe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here