Hier, les combats qui ont eu lieu  sur plateau du Golan syrien, opposaient les forces du régime de Damas à la rébellion, ils avaient pour but de se saisir du point de passage de Quneitra avec Israël. À environ 10 h, deux obus de mortier ont frappé le plateau du Golan. Ce poste frontière serait tombé aux mains de l’opposition armée. Ce n’est pas la première fois que l’Armée Syrienne Libre tente d’enlever cette position. Par le passé ses combattants étaient même parvenus à s’y accrocher brièvement, avant d’en être chassés par l’armée régulière. Aujourdhui, les rebelles syriens auraient kidnappé du personnel de l’ONU stationné  près de la frontière de Quneitra, côté syrien, sur le plateau du Golan.

Suivez Tel-Avivre  sur Facebook

syrie

L’importance stratégique du contrôle de ce point de passage est évidente, elle permet d’acheminer des blessés vers l’Etat hébreu par une route principale et en bon état, de recevoir des marchandises, des vivres, et, éventuellement, de l’équipement militaire et des munitions. Au cours des combats qui se déroulent actuellement, plusieurs projectiles, notamment des obus de mortier, ont atteint accidentellement le territoire israélien, causant des dégâts à plusieurs véhicules.

Hier, un officier de Tsahal en faction dans le bâtiment israélien de la frontière a été atteint par des balles tirées en tir tendu provenant d’une position de l’Armée régulière syrienne. Le soldat a été touché à la poitrine et évacué vers l’hôpital Rambam de Haïfa, son état est jugé moyennement grave. L’Armée de Défense d’Israël a riposté en neutralisant l’origine des tirs. Quelques heures plus tôt, un civil israélien âgé  de 52 ans avait été légèrement blessé par des tirs de chars en provenance de Syrie; il a été transporté par les forces du Magen David Adom à l’hôpital Ziv de Tsfat (Safed).  Cette salve a également causé des dégâts sur un vignoble local , ainsi que sur une conduite de gaz dans la région.

Jusqu’à présent, Tsahal n’était intervenue que pour éloigner les agriculteurs, les touristes et les journalistes de la zone dangereuse. Les affrontements se sont étendus et aggravés à proximité immédiate de l’agglomération druze-israélienne de Boukata.

Les forces du Califat Islamique participent-elles aux combats ?

Les 5 roquettes de 122mm avaient  tirées samedi soir à partir de la Syrie sur Israël par des miliciens de DAECH et non par l’Armée Syrienne Libre ni par l’Armée régulière. Alors que la prise de la région des combats actuels par l’ASL, qui entretient des rapports cordiaux avec Tsahal, constituerait un événement favorable, en revanche, si les miliciens du Califat remportent  cette bataille et s’établissent à notre porte, cela aura des conséquences dramatiques pour la stabilité de la région. Ils s’appellent Jabhat a Nocera, ils sont d’une organisation islamiste affiliée à Al-Quaida.

Aujourdhui, les responsables syriens ont dit qu’ils avaient réussi à arracher le contrôle du village de Jabber, près de Quneitra, qui était  détenu par les rebelles d’Al-Quaida. Des batailles féroces ont eu  lieu dans la région, l’armée  syrienne a  bombardé les positions des rebelles près du passage  frontalier  côté israélien du plateau du Golan.

Cependant, plus de 40 casques bleus philippins ont  été fait prisonniers par les rebelles islamistes  de Jabhat a Nocera qui se battent contre les forces du régime d’Assad sur le Golan au  passage des frontières.

 

par Roger Haddad pour -Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. J’espère que cette fois-ci Nathanyahu va se montrer plus offensif que dans la Bande de Gaza. Décidément Les dirigeants israéliens ne sont plus ce qu’ils ont été dans le passé. Première erreur monumentale : avoir donné la Bande de Gaza, 2ème erreur : ne pas l’avoir reprise et réoccupée ces derniers jours. Conclusion : des roquettes et tirs de mortier vont de nouveau s’abattre chaque jour de Gaza sur Israël pendant des années avant la prochaine guerre dans deux ans. Résultat : 65 soldats morts (pour rien) ainsi que des civils et des centaines de millions de shekels dépensés (là encore pour rien).

Répondre à sarre Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here