Le directeur général du ministère des Finances, Yael Andorn, a abordé les effets financiers de l’opération militaire dans la bande de Gaza en disant « Nous ne prévoyons pas des changements dans la prévision de croissance de 2015 suite à l’opération bordure de protection. Si un tel effet devait se passer, il aurait lieu en 2016 et serait mineur « .

« Chaque budget tient compte des coûts inattendus. Pour le moment, le budget peut contenir le coût de l’opération», a ajouté Andorn.

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here