Autorité Palestinienne

A Gaza, l’Egypte de Sissi a détruit 1370 tunnels qui débouchaient sur son territoire. Ils servaient à faire passer des armes, des terroristes, des clandestins, de la drogue et diverses marchandises, commerce qui était fort lucratif pour les dirigeants du Hamas. Israël vient de découvrir qu’une soixantaine de tunnels débouchaient sur son territoire, près de zones habitées. Israël a détruit plus de la moitié en une semaine. Le Hamas projetait une invasion du Négev le 24 septembre (jour de l’an juif) et un énorme pogrom.

Depuis qu’il s’est emparé de Gaza en 2006, le Hamas n’a qu’une idée en tête, détruire Israël, par missiles et par souterrains. 10 000 missiles ont été lancés au hasard sur les villes et villages israéliens. Des centaines de milliers de tonnes de béton et de fer ont été utilisés pour construite des dizaines de km de tunnels et de zones souterraines.

Les tunnels de 0,5 à 5 km sont protégés par des dalles de béton, à une profondeur de 5 à 20 mètres. Le réseau souterrain du Hamas, très sophistiqué, relie des ateliers de construction de missiles et roquettes, des rampes de lancement et des postes de commandement.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Plus de 600.000 tonnes de ciment et de fer, qui auraient pu servir à construire des écoles, des routes, des hôpitaux, des logements ou des abris, ont servi à construire des tunnels en dessous des écoles, des mosquées et des hôpitaux, jusqu’en territoire Israélien. Gaza n’a ni cimenterie, ni sidérurgie. D’où viennent le ciment et le fer, les tubes et les explosifs? Alors où est « le blocus » ? Où est la « prison à ciel ouvert »?, des mots qui remplissent la bouche de soi-disant experts du Moyen Orient, invités en permanence par les medias occidentaux et qui ne sont que des agents de la désinformation. Pendant que des millions d’Européens vivent dans la misère, l’UE préfère financer les tunnels du terrorisme palestinien.

LARGE-620x350

En matière de désinformation gazaoui, voici quelques extraits des directives du Ministère de l’Intérieur du Hamas, publiées par Memri:

• Quiconque est tué ou meurt en martyr doit être désigné comme un innocent civil de Gaza ou de Palestine, avant de parler de son statut de djihadiste ou de son rang militaire.

• N’oubliez pas : toujours ajouter «innocent civil» ou «citoyen innocent» quand vous parlez des victimes des attaques israéliennes.

• Commencez vos articles sur les actions de la résistance avec la phrase : «En réponse à la cruelle attaque israélienne», et concluez par «Tous ces gens sont devenus des martyrs suite à l’agression de Gaza par Israël»

• Assurez-vous de toujours insister sur le principe suivant : le rôle de l’occupant c’est l’attaque, le nôtre c’est de réagir.

• Soyez prudents en propageant les rumeurs des porte-paroles israéliens, en particulier celles qui nuisent à notre cause. Méfiez-vous de la version des événements de l’occupant, émettez toujours des doutes, réfutez-la, qualifiez-la de fausse.

• Évitez de publier des images montrant le lancement de roquettes, au départ de quartiers peuplés de Gaza. Cela fournirait un prétexte à l’ennemi pour bombarder les quartiers résidentiels de la ville.

• Ne montrez pas de photos ou des clips vidéo des sites de lancement des roquettes ou des mouvements des forces de résistance à Gaza.

• Aux administrateurs des pages FaceBook (FB): ne publiez pas les photos d’hommes masqués lourdement armés, afin d’éviter que votre page FB ne soit fermée pour incitation à la violence.

• Quand vous couvrez un événement, assurez-vous de déclarer : « les roquettes artisanales tirées par la résistance sont une réponse légitime à l’occupation israélienne, qui envoie délibérément des roquettes contre les civils de Cisjordanie et de Gaza… »

 

Irak

Le 6 juin, un État islamique « auto-proclamé » s’empare de Mossoul. Le 16 juillet, il décrète par hauts parleurs et du haut des minarets, que les chrétiens de Mossoul ont à choisir entre trois possibilités :

– soit de se convertir à l’Islam,

– soit de payer la « jiziah », impôt imposé aux dhimmis,

– soit d’être tués « par l’épée » s’ils ne partent pas.

Leurs maisons sont « taguées » avec un « N » (noun), nazaréen. Les chrétiens qui n’étaient pas encore partis, soit entre 100 et 200 familles, — ils étaient 60 000 il y a dix ans et 5 000 en juin ! — ont quitté la ville précipitamment. Ce qui n’a pas empêché qu’ils soient molestés aux barrages en sortant de la ville, pillés, frappés, dépouillés de leurs argent, bijoux, téléphones portables, leur passeport déchiré…

Ce nouvel état islamique EI en Syrie-Irak vient de pondre une fatwa obligeant les filles-femmes entre 12 et 54 ans à être mutilées sexuellement par excision…, et si on ne prend garde cette islamisation et cette pratique s’étend en Europe et dans le monde, et les excisions, entre autres décrets d’un autre âge, se développent à grande allure. On compte au moins 140 millions de femmes excisées dans le monde, l’excision étant une mutilation privant la femme de tout plaisir sexuel.

 

Iran

A la guerre Iran-Irak qui a duré 8 ans dans les années 80, l’Iran a inventé et expérimenté 2 armes qui ont été exportées vers ses divers satellites, l’homme ou l’enfant-suicide et le missile (Shihab). Depuis cette date, l’Iran ne fait plus la guerre à ses ennemis directement,  mais à travers des groupes intermédiaires, les Brigades al Qods, issues des Gardiens de la Révolution, le Hezbollah et, quand il est disposé à manger à son râtelier, le Hamas.

Aujourd’hui le véritable chef en Syrie n’est plus Bashar el Assad, mais son protecteur, Kassem Suleimani, chef des brigades al Qods. C’est d’ailleurs le chef militaire le plus puissant au Moyen Orient. En Irak, le président al Maliki n’existe que grâce à lui. C’est lui qui a créé le Hezbollah qui braque au Liban 150 000 missiles visant Israël. C’est lui qui conseille le Hamas. Et cette guerre de Gaza, appelée par Israël « Falaise imprenable », a été provoquée par l’Iran  pour tester les capacités techniques et militaires de son challenger au Moyen Orient.

Au moment où l’Occident cherche péniblement à limiter les ambitions nucléaires de l’Iran, celui-ci ne cède en rien dans sa volonté d’enrichir encore plus d’uranium. Et, pendant que les délais des négociations s’allongent de 4 mois, l’Iran continue à enrichir de l’uranium, et sa population ne cesse de s’appauvrir, vu les sanctions qui limitent ses horizons.

Sans oublier que 80% de la richesse du pays s’est volatilisée dans les comptes en banque d’une nomenklatura, issue pour l’essentiel des « Gardiens de la Révolution » et des ayatollahs dont la police des moeurs menace aujourd’hui de « brûler les lèvres » de ceux qui osent manger pendant le Ramadan !

 

Jordanie

Se basant sur le Coran, le sheikh jordanien Ahmad Adwan a dit qu' »Allah lui-même avait donné le pays d’Israël aux Juifs et que la Palestine était une notion absente des textes coraniques ». Cette information a été répercutée par des médias arabes dont Al Qods. Le sheikh Ahmad Adwan est un Docteur de la foi coranique jordanien. Il a écrit sur Facebook : “Je dis à ceux qui dévoient le livre Saint d’Allah, le Coran, que lorsque vous parlez de Palestine, vous mentez et vous blasphémez parce que Allah a déjà nommé cet endroit « La Terre promise » et il l’a donnée aux enfants d’Israël jusqu’au Jugement dernier ». Il poursuit : “Il n’y a pas de mot comme ‘Palestine’ dans le Coran. Votre exigence [de vous approprier] la terre d’Israël constitue une attaque contre le Coran, les Juifs et leur pays. Dès lors, vous échouerez et Allah vous humiliera et vous tiendra en échec car il est l’Unique qui les protège [les Juifs] »

 

Israël

Profitant de la guerre, la désinformation est en marche et l’un des champions est le journal Haaretz qui cherche à salir un éminent professeur spécialiste du Moyen Orient, Mordekhay Kédar qui a dit lors d’une conférence « Nous devons comprendre la culture dans laquelle nous vivons… Concernant les terroristes comme ceux qui ont enlevé et tué nos trois garçons, la seule chose qui pourrait les empêcher de commettre ce genre d’action serait de savoir que leur soeur ou leur mère pourrait être violée dans une action similaire à celle qu’ils commettent… ». Un journaliste a répondu : « Nous ne pouvons pas nous comporter comme ça… « . Kedar avait alors répliqué :  » Je ne suis pas en train de parler de ce que nous devrions faire ou ne pas faire, je dis que la seule chose qui peut empêcher un terroriste-suicide de se faire sauter c’est de savoir que s’il active le détonateur, sa sœur sera violée…  Il choisira alors de rentrer à la maison pour sauver l’honneur de sa sœur »

Haaretz a reproduit le sujet avec le titre suivant: « Le professeur d’extrême droite : seul le viol de sa sœur peut arrêter un terroriste sur le point de commettre un attentat »  – Aussitôt une rumeur virale s’est répandue sur le net: « Un universitaire israélien préconise de violer les mères et soeurs des combattants palestiniens » : http://www.algerie-focus.com/blog/2014/07/un-universitaire-israelien-tient-des-propos/

 

par Albert Soued pour -Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here