Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donné une conférence de presse conjointe a Philippe Hammond, il a  remercié  la Grande-Bretagne pour son soutien, en soulignant la nécessité de comprendre la lutte d’Israël à se défendre à la lumière de la propre histoire du Royaume-Uni.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

phillip hammond

« En tant que représentant du Royaume-Uni, vous avez une compréhension particulière – tout du moins, une compréhension historique de ce que nous sommes en train de vivre » a commencé Netanyahu. « Il n’y a eu qu’un seul cas où une démocratie s’est révélée pendant la Seconde Guerre mondial,  c’est la democratie britanique ».

« Israël est l’objet d’un bombardement similaire maintenant », a-t-il noté.«Nous répondons, à notre manière, en ciblant les terroristes et en cherchant à les débusquer». « Il s’agit d’un double crime de guerre», a-t-il poursuivi. « Et naturellement, il est plus difficile pour nous de lutter contre cette criminalité. Comme je viens de vous le montrer, les terroristes tirent des roquettes depuis les écoles, les mosquées, des hôpitaux, depuis des zones fortement peuplées de civils ».

« Nous devons essayer, et faisons de notre mieux pour minimiser les pertes civiles, mais nous ne pouvons pas donner à nos attaquants une immunité totale», a-t-il ajouté. «Nous cherchons, du mieux que nous pouvons, à cibler nos attaques et nous regretons chaque mort de civil. Chaque mort de civil est de la responsabilité du Hamas et des terroristes du Djihad islamique qui sont de connivence avec eux ».

Netanyahou a ensuite essuyé la condamnation du Conseil de Droits de l’Homme des Nations Unies. La décision d’ouvrir une enquête a été envisagée peu de temps après la declaration de Navi Pillay qui a dit  qu’il y avait une « forte possibilité » qu’Israël viole le droit international à travers l’opération Bordure Protectrice.

« Cette utilisation de boucliers humains est extrêmement cynique, grotesque,  inhumain, mais il est tout aussi grotesque qu’Israël soit condamné par le Conseil des droits de l’homme » a-t-il noté. « C’est une parodie de justice, c’est une parodie de bon sens, c’est une parodie de la vérité. »

« Cela ne nous empêchera pas de continuer à défendre notre peuple en se protégeant contre les attaques de missiles, nous continuerons de démanteler le vaste réseau de tunnels de terreur qui vise à pénétrer sur notre territoire », a-t-il ajouté.

Netanyahu a également remercié le Royaume-Uni pour son soutien  au cours des derniers jours, ainsi que le fait que British Airways, compagnie nationale du Royaume-Uni, ait continué à voler en Israël malgré l’interdiction.

Israël a le droit de se défendre

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Philippe Hammond  a répondu en précisant le soutien indéfectible du Royaume-Uni envers Israël et envers son droit à se défendre.
« La Grande-Bretagne a été très claire, j’ai été très clair, le Premier ministre [David] Cameron a été très clair sur ce cycle de violence actuelle déclenchée par le Hamas par ces tirs de centaines de missiles sur les villes israéliennes, sans discernement et en violation du droit international du droit humain ».  « La Grande-Bretagne a également été très claire, Israël a le droit de se défendre et de défendre ses citoyens. »

Hammond a évidement exprimé ses préoccupations concernant  le nombre de victimes civiles mais il a tout de même félicité Netanyahou pour sa réponse positive rapide à la proposition de cessez-le-feu égyptienne : « Nous nous félicitons de la proposition antérieure de cessez-le-feu par l’Egypte, et nous vous sommes reconnaissants, Monsieur le Premier ministre, de votre accord immédiat »a-t-il ajouté, « nous sommes déçus que le Hamas ai apparemment, encore une fois, rejeté les propositions de cessez-le-feu ».

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here