Dans ses premiers commentaires sur l’enlèvement, le chef du bureau politique du Hamas refuse de confirmer ou de nier si son organisation est derrière ce kidnapping, mais exprime son soutien à  la lutte pour libérer les prisonniers  palestiniens.

Khaled-Meshaal

Dans une interview à la chaîne du Qatar Al-Jazeera, Khaled Meshaal, le chef du Hamas, a déclaré qu’il félicitait  les ravisseurs des trois adolescents kidnappés mais qu’il ne possédait aucune information sur ce rapt: « En toute franchise, nous n’avons pas d’informations sur ce qui s’est passé » a-t-il déclaré . Puis il a  ajouté : « Nous soutenons tout acte de résistance contre l’occupation israélienne, qui doit payer pour sa tyrannie ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a répondu à la bénédiction du chef du Hamas, en insistant  sur la différence entre les messages du Hamas envoyés à la communauté internationale et ses déclarations exprimées dans le monde arabe.

« La nuit dernière, nous avons entendu Khaled Meshaal, le chef du Hamas, faire les louanges et défendre l’enlèvement brutal des trois adolescents israéliens innocents qui revenaient  de l’école», a déclaré Netanyahu. « Khaled Meshaal une fois de plus montre clairement que le Hamas reste fidèle à la guerre contre Israël et la guerre contre chaque citoyen israélien, et par conséquence contre tous les Juifs du monde entier. »

Le Premier ministre a exprimé sa gratitude envers Mahmoud Abbas, le président de l’AP pour sa condamnation du kidnapping mais il a quand même précisé qu’il jugera les actes d’Abbas et pas ses mots.

« Si Mahmoud Abbas veut vraiment ce qu’il a dit à propos de cet enlèvement et s’il est vraiment attaché à la paix et à la lutte contre le terrorisme, alors la logique et le bon sens serait qu’il briser son pacte avec le Hamas. C’est la seule façon de prouver sa bonne foi ».

par Dan Amselem pour -Tel-Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here