Apres douze jours d’efforts déployés par Israël, les  soldats des Forces de Défenses  ont encore de grands espoirs de retrouver les garçons. Les forces de sécurité ont arrêté quatre palestiniens et fouillé 120 bâtiments dans la région d’Hébron dans la nuit de lundi à mardi pour trouver les trois adolescents kidnappés le 12 juin dernier. Rachel Frenkel, la mère de Naftali, a pris la parole devant l’ONU (regardez la vidéo).

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

frenkel

Presque deux semaines après le kidnapping de Gilad Sha’ar, Naftali Frenkel, et Eyal Yifrah, , plus de 15.000 soldats de Tsahal  ont mené des raids nocturnes dans la région de Hébron, arrêtant 361 suspects dont 250 d’entre eux sont membres du Hamas, et 57 ont été libérés au cours de l’échange de prisonniers  pour la libération de Gilad Shalit, y compris le tueur de Baruch Mizrahi, l’officier supérieur de police israélien tué la veille de Pessah (la Pâque juive), près d’Hébron.

Chaque nuit, depuis 12 jours, les soldats investissent les villages du Hamas, les villes et les « camps de réfugiés » pour arrêter les terroristes, à la recherche des adolescents kidnappés. L’armée israélienne a déclaré que les ravisseurs attendaient peut-être d’être en sécurité géographique pour revendiquer leur acte.

D’autre part Rachel Frenkel, la mère de Naftali, a pris la parole devant le Comité des droits de l’homme de l’ONU aujourd’hui afin de convaincre la communauté internationale de mettre davantage de pression sur les responsables,en toute probabilité le Hamas. Les mères d’Eyal Yifrah, 19 ans et de Gilad Shaar, 16 ans l’ont rejoint  aujourd’hui.

Interrogée avant de prendre l’avion Rachel a déclaré : »Le message que nous voulons envoyer aux nations du monde depuis Genève est simple: nous voulons que nos enfants rentre à la maison,  nous appelons les mères des nations du monde entier à condamner l’enlèvement de nos enfants et leur demandons d’agir pour faire pression sur le Hamas « .

Nous apprenons aussi que pendant ce temps, les États-Unis ont mis leur veto concernant une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui condamnerait le meurtre de Palestiniens par l’armée israélienne dans la recherche des garçons disparus. Samantha Power, l’ambassadrice américaine  a déclaré que tout langage critiquant directement Israël était une « ligne rouge » pour les Américains.

par Dan Levy pour -Tel-Avivre – 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Des méthodes de recherche – si ce n’est de la repression – qui peuvent sans doute rappeller celles pratiqués dans certains pays d’europe au alentour des annees 1940.

    • Comment peut-on être aussi crétin pour comparer la recherche d’enfants kidnappés avec une chasse à l’homme pour les assassiner ?

  2. Je m’en souviens Rea;c’était quant es Juifs enlevez des enfants Chrétiens.J’avais 16 ans à l’époque,et toi couillon?

Répondre à mias Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here