La recherche d’yal Yifrah 19 ans, de Gil-Ad Shayer, 16 ans , et Naftali Frenkel, 16 ans entame son cinquième jour. L’armée israélienne est entrée dans Naplouse et a procédé à  200 arrestations depuis jeudi dernier dont une quarantaine dans la nuit.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

bring

 

Les trois adolescents ont été enlevé jeudi soir mais aucune organisation n’a revendiqué la responsabilité du kidnapping Toutes les conclusions de l’enquête en cours penchent pour une responsabilité du Hamas. Une source de Tsahal indique que que les forces concentreraient désormais leurs efforts sur  la ville de Naplouse en Cisjordanie, décrit comme  « la capitale de la terreur ». Environ un millier de soldats de la brigade Nahal sont entrés dans le camp de réfugiés de Balata et y ont trouvés, des munitions  des arme et des explosifs. Les forces de Tsahal ont également attaqué plusieurs institutions affiliées au Hamas dans la région d’Hébron toujours dans le but de recueillir des informations supplémentaires qui pourraient incriminer ces activités terroristes dans le kidnapping. Ces institutions blanchissent de l’argent qui finance les activités terroristes du Hamas sous le couvert de l’activité civile. L’Administration civile a en outre noté que le Hamas utilisait ces institutions pour se consolider en profitant de la faiblesse des populations. Les forces de Tsahal ont également arrêté le directeur de la chaîne de télévision Al-Aqsa TV en Cisjordanie dirigée par le Hamas .

Avant de  se concentrer sur Naplouse, la ville d’Hébron était au centre des efforts de recherche de Tsahal.  L’enlèvement de Gilad Shaer, de Naftali Frenkel et de Eyal Yifrach a probablement été menée par un groupe terroriste d’Hébron. Contrairement à d’autres villes de Cisjordanie, comme Ramalah ou  Bethléem qui sont affiliés au Fatah, Hébron peut etre considérée comme  la capitale du Hamas en Cisjordanie.

L’opération  « Bring Back Our Boys »  est donc en cours et il semble qu’avant d’obtenir des résultats tangibles, il faudra encore du temps, les forces engagées ne sont pas au bout de leurs peines, mais les autorités israéliennes semblent  déterminés.

par Roger Haddad pour -Tel-Avivre –

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here