La loi contre la libération anticipée de terroristes a été présentée ce matin devant le cabinet du premier ministre.

 

bennett_amande_50000NIS

 

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett a appelé via son compte Facebook, les ministres du gouvernement à soutenir cette proposition :  » L’objectif est de rétablir le bon sens et la dissuasion d’Israël, les israéliens ne doivent plus assister à des libérations de terroristes  » a écrit Bennett. Le projet de loi a été initié par la député Ayelet Shaked, David Tzur, Yariv Levin, Robert Iltov, Israël Hasson, Orit Struck et Moti Yogev.

Dans le cadre du projet de loi, le tribunal pourra décider qu’un individu ne puisse pas obtenir une grâce présidentielle. Les notes explicatives du projet de loi stipule qu’ « Au cours des dernières années, l’État d’Israël a libéré un grand nombre de terroristes dans le cadre de transactions ou de gestes politique, ce qui a permis à de nombreux  terroristes d’être libérés bien avant la fin de leur peine « .

Rappelons qu’à chaque fois, ces libérations ont créé un véritable malaise au sein de la population. Si le projet de loi est approuvé lors de la réunion du cabinet, alors il sera porté devant la Knesset rapidement.

par Diane Cohen pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here