Le Maccabi Tel Aviv a de nouveau réussi l’impossible en remportant la finale de l’Euroligue hier soir face au Real Madrid après prolongation (98-86). Après avoir accumulé un retard de 11 points pendant la première période, Maccabi est revenu à hauteur du Real à la pause grâce à un panier à 3 points de Blu.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

Part-DV-DV1728089-1-1-1

 

La deuxième période a vu les deux équipes prendre un léger avantage successivement pour finir à égalité à la fin du temps réglementaire. Après la reprise, le Maccabi emmené par Tyrese Rice, pris un avantage décisif qu’il augmenta régulièrement jusqu’à la fin du match. Face au Real dont le budget est le double du sien et qui l’a battue trois fois cette saison, Maccabi a réalisé un nouvel exploit qui fait suite à son succès inespéré à Milan dans le premier match des playoffs et surtout à sa victoire en demi finale face au CSK Moscou acquise à cinq secondes de la fin du match.
La présence de 8000 supporters qui avaient coloré de jaune le stade milanais, l’énorme confiance acquise par Maccabi en raison des succès remportés dans les dernières secondes face à des équipes jugées plus fortes qu’elle, la prestation formidable de Tyrese Rice auteur des points décisifs dans la prolongation et surtout la préparation remarquable de l’entraineur David Blatt qui a su organiser, motiver et souder une équipe jugée faible en début de saison ont permis ce succès inespéré.
A l’annonce du résultat en Israël, une foule des supporters du Maccabi s’est dirigée vers la place Rabin au centre de Tel Aviv pour fêter la victoire et les klaxons ont retenti dans la ville tard dans la nuit.

par Gilles Barouch pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here