Cela fait 40 ans que Vingt sept personnes, il y a quarante ans se sont fait sauvagement assassinées lors de l’attaque d’une école de Safed. Chaque année, une cérémonie commémorative est organisée pour perpétuer le souvenir des victimes. Malheureusement, cette année, cette cérémonie est à l’origine d’une guerre budgétaire entre le ministère de la défense et le ministre des finances.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

clash_lapid_yaalon

Le ministre de la défense a décidé de faire des économies sur le dos des familles endeuillées en refusant de verser 10.000 shekels nécessaires à l’organisation de la cérémonie. Ce refus est arrivé aux oreilles de Yair Lapid qui a immédiatement ordonné le transfert des 10.000 shekels pour financer la cérémonie. Evidement le ministere de la défense reagit et qualifie de « cynique et honteux » l’exploitation  de cette affaire. Rappeleons, quand meme que les familles endeuillées avaient reçu un appel hier matinde la part du ministère de la Défense leur notifiant que celui-ci ne participerait pas cette année au financement de la cérémonie.
Pourtant, le montant est relativement insignifiant et ces 10.000 NIS servent principalement à financer le transport des familles endeuillées. Le maire de Safed, Ilan Shohat, dont la tante a été tuée dans l’attaque, a alors contacté le bureau du ministre et s’est entendu repoondre : »Cela a été décidé, c’est comme ça… ».
De toute évidence, cette économie ne recouvrera pas le trou du budget de la défense et lee Ministère de la Défense a toujours organisé cette cérémonie mais cette année, il s’y refuse.

Bien que le ministre des finances ait solutionné le problème, le maire de Safed a tout de même décidé de rendre cette triste affaire publique…

par David Illouz pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here