Marc Fichel en concert pour Negba…. Pour beaucoup ce n’est pas un scoop tant l’information a circulé ces dernières semaines sur Facebook, les journaux franco-israéliens, les mailing….

J’avoue avoir eu le sentiment d’être  noyée sous la communication …

Et puis cet après midi, j’étais dans un jardin de Tel Aviv avec ma fille, entourée de dizaine d’enfants, jetant un coup d’œil sur mes mails, quand j’ai vu celui de Negba intitulé « les enfants sont notre avenir »…

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

negba logo

 

…Je préfère évoquer les succès de cette jeune nation à laquelle j’appartiens désormais: sa croissance économique, son faible taux de chômage, sa capacité incroyable d’innovation…

Mais là, dans la douceur de cette fin d’après midi, entourée de tous ces rires d’enfants, c’est de l’action de cette association, Negba, dont j’ai voulu parler.

La pauvreté est aussi une réalité en Israël. les chiffres sont impressionnants. Israël figure parmi les premiers pays de L’OCDE en terme de pourcentage de la population vivant dans la pauvreté. 14% des enfants israéliens de moins de 18 ans sont en grande difficulté sociale.

Fondée en 2006, Negba a ouvert 9 maisons de l’espérance, pour les enfants âgés de 6 à 18 ans, au total près de 250 enfants ont été pris en charge.

Marc Fichel a donné son premier concert en Israël, l’année dernière. Directeur commercial à Rungis le jour ( fcde très bonne heure) et chanteur pendant son temps libre.

Sa notoriété est grandissante en France, où ses chansons passent en ce moment sur les ondes comme en Israël où les radios commencent aussi à le diffuser.

J’ai eu l’occasion de discuter avec Marc Fichel au début de la campagne de promotion de ces deux concerts. Simple, transparent et sans détour, il évoque son aventure musicale avec enthousiasme. « j’ai été le premier surpris du succès rencontré par ma tournée l’année dernière. Le pari était osé, un artiste français, peu connu..et pourtant, les spectateurs ont répondu présents ».

Fort de ce succès, lorsqu’on lui a proposé de refaire une tournée en Israël, Marc a voulu « faire quelque chose pour Israël »…c’est comme ça que s’est concrétisé le projet de soutenir Negba.

Deux concerts, un le 27 mai à Ramat Hasharon, l’autre le 29 mai à Jérusalem, chaque place achetée est un don fait à l’association ( de 100 a 150 nis, de 300 à 350 avec le cocktail)

mfc

 

Bref, l’occasion de passer un bon moment, découvrir un artiste, soutenir une association qui agit pour les enfants israéliens en péril …

 

 

Alors, Marc Fichel en concert pour Negba, un incontournable? A vous de juger, ou de cliquer pour réserver vos places

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here