C’est à Doha, au Qatar, qu’est prévue la rencontre entre le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas et Khaled Mashaal, le chef du Hamas, ils entameront les premiers pourparlers depuis la décision surprise d’une prochaine union entre les frères ennemis.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

 

abbas mashal

Le président de l’AP s’est envolé pour la capitale du Qatar, aujourd’hui  et devrait rencontrer l’émir Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, avant d’assister à un mariage de famille.

Mahmoud Abbas en profitera pour rencontrer aussi le chef  du Hamas en exil, Khaled Mashaal, basé à Doha depuis plus de deux ans après avoir quitté son QG précédent de Damas en raison du conflit en Syrie. La dernière rencontre entre les deux dirigeants s’était déroulée au Caire en Janvier 2013.

« Le président Abou Mazen (alias Mahmoud Abbas)  rencontrera Khaled Mashaal, lundi 5 mai pour discuter de la mise en œuvre de l’accord de réconciliation» a déclaré le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri.

Le groupe islamiste du Hamas est une émanation des Frères musulmans qui appelle ouvertement à la destruction de l’Etat d’Israël et qui prône le génocide des juifs comme un devoir religieux dans sa charte officielle.

«Nous avons décidé de travailler main dans la main avec le Fatah parce que notre navire coulait» avait  déclaré il y a quelques jours, Ahmed Youssef, conseiller du Premier ministre du Hamas, Ismail Haniyeh.

Le Hamas, condamné aujourd’hui par l’Égypte et inscrit sur sa liste au titre d’organisation terroriste, se trouve pour le moins fragilisé dans son autorité,  il a intérêt  à accepter des compromis pour garder le pouvoir dans la bande de Gaza et plus généralement sur les territoires palestiniens.

A suivre…

par H.P. Benhamou pour Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. Ah s’ils pouvaient crever aujourd’hui même au Qatar ce serait super….car la fin d’un fragment d’Amalek! Les seuls en Israel qui seraient capable de pleurer pour leur mort seraient Tsipi Livni et Shimon Perez. Ces derniers, en fins politiciens, déclareraient la disparition des 2 porcs au Qatar comme une perte irréparable dans le processus de paix dans lequel nos 2 dirigeants (collabos de l’Europe et d’Obama) sont fin prêts a signer le suicide de tout le peuple juif d’Israël mais surement pas de leurs propres gosses ou de leurs propres personnes…..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here