Les autistes au sein de Tsahal

Les autistes au sein de Tsahal : rencontrez les génies de l’Unité spéciale des Renseignements 9900. 

 

banner-9900-4

L’Unité spéciale des Renseignements 9900 se consacre à la géographie et y compris à la cartographie, à l’interprétation de photographies aériennes et satellites et à la recherche spatiale. Dans cette unité, il existe une petite division de soldats hautement qualifiés qui ont des capacités visuelles et analytiques remarquables. Ils peuvent remarquer les plus petits détails que la plupart des gens ne détectent pas.

L’unicité de ce groupe d’élite de soldats des Renseignements réside dans le fait qu’ils sont tous souffrants d’autisme. Nous avons interrogé le colonel J., commandant de l’Unité 9900, afin d’en apprendre plus sur ce groupe inspirant de soldats.

unit-9900-2

Première fois dans l’histoire

“Après de nombreux doutes et d’attentes, le projet a vu le jour suite à un an de mise au point. ll y a eu beaucoup de problèmes tout au long. Le processus actuel a pris environ un an et je tiens à dire que nous avons commencé avec l’hypothèse que cela pourrait et devrait aboutir et réussirait,” raconte le colonel J. en confiant que le succès de ce projet a dépassé les attentes optimistes de ses initiateurs. “Les préoccupations sont compréhensibles puisque je ne savais rien à propos de l’autisme.  Chaque chose que l’on faisait était réalisée pour la première fois dans l’histoire de Tsahal. Nous avons plannifié, travaillé et sommes restés concentrés jusqu’à la réussite.”

Comment le groupe s’intègre t-il avec les autres soldats ?

“Ils ont d’excellentes relations avec les soldats de l’unité. De temps en temps, en dehors de l’immeuble où ils travaillent, je les vois assis avec les autres soldats de l’unité, en train de déjeuner ou juste en pause-café. Personne ne les force. C’est très naturel et je pense que cela veut tout dire.”

Unidad-9900-1

Quel type de travail font-ils ?

“Leur travail consiste sélectionner des matériaux visuels à partir d’images satellites et de capteurs qui sont dans l’air. Avec l’aide de leurs officiers et d’outils de décodage, ils analysent les images et trouvent des choses spécifiques dont ils ont besoin afin de permettre à ceux qui planifient une mission d’obtenir les meilleures données de la zone concernée.”

Comment l’unité a t-elle été fondée ?

Tal Vardi est un vétéran de l’armée israélienne. Un de ses anciens frères d’armes lui a un jour annoncé que ses deux enfants étaient atteints de l’autisme. En entendant cette nouvelle, Tal a cherché à savoir comment il pouvait aider les enfants de son ami à s’intégrer dans la société israélienne.

Après un certain nombre de coups de fil, Tal a réussi à contacter un ancien ami à lui qui travaille dans le bureau de sécurité de l’État d’Israël qui lui a offert son aide.

La contribution de l’unité spéciale 9900

Il est important de rappeler que les personnes souffrant de l’autisme ont des capacités élevées dans le domaine de la musique, des mathématiques mais aussi dans la vision. Les soldats autistes de l’Unité 9900 jouent un rôle majeur dans la collecte de Renseignements, un rôle qui n’est pas facile à remplir en raison de la complexité de la tâche de l’unité.

Tsahal croit en les capacités de ces soldats et continuera à tout faire pour faciliter leur intégration dans la vie civile et militaire.

Armée de Défense d’Israël –

Print Friendly

One Response to Les autistes au sein de Tsahal

  1. C’est merveilleux, cette intégration à Tsahal, des autistes !
    Ce sont des personnes « différentes »,mais qui ont leur propre valeur,et méritent le respect , comme toute personne !
    Je trouve vraiment intéressant,d’utiliser leur sens del’observation,et leurs capacités visuelles importantes.
    Ce sont des êtres différents, mais pas inférieurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *