Le procureur général, Yehuda Weinstein, a annoncé mardi l’annulation des poursuites contre l’activiste qui s’est faite connaitre durant la vague de protestation sociale de Juin 2012, Daphni Leef.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

———

 

daphne

 

Les charges d’obstruction et de violence à l’encontre des policiers lors d’une manifestation sur le boulevard Rothschild à Tel-Aviv en Juin 2012 ont été abandonnées.
Selon l’acte d’accusation, Leaf « a participé à une émeute et a encouragé les manifestants à mener des actions contre les inspecteurs et la police ».
A l’époque, un policier avait déclaré l’avoir aperçu en train de pousser un autre policier. Il lui avait alors dit qu’elle était en état d’arrestation et l’avait faite monter dans fourgon de police.
La longue période qui s’est écoulée depuis l’infraction présumée ainsi que les principes de la liberté d’expression et du droit de manifester ont certainement motivé la décision de Weinstein.
Gaby Lasky, un des avocats de la défense, a exprimé sa satisfaction partielle quant à la décision de Weinstein :  » Bien que le Procureur général ait ordonné  à la police d’annuler l’acte d’accusation contre Daphné, les actes d’accusations émis contre elle et les autres manifestants dans le cadre de la protestation sociale a été une grosse erreur. Dans un pays démocratique, il est, non seulement permis d’organiser des manifestations contre le gouvernement, mais la police a le devoir de permettre l’existence de ce genre de protestations car  l’état doit s’engager pour sauvegarder les valeurs que sont la liberté d’ expression et le droit de manifester ».

par Maeva Tibi pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here