Quatrième et dernier volet de notre dossier, La véritable identité d’Israël : Israël, « Force de Vie » : mode d’emploi

On l’a vu précédemment, Israël s’est créé, a traversé le bruit et la fureur de sa brève existence, se développe à marche forcée, se confronte avec ses propres contradictions, avec ce que Shimon Peres a appelé un « life wish » et que l’étude de l’identité d’Israël a désigné : « La Force de Vie ».

Ce concept d’identité s’inscrit et se déploie dans un « système identitaire », intégrant un ensemble de notions et de critères découlant du concept, c’est-à-dire constitutif de l’identité israélienne.

Lire les articles précédents du Dossier : Article du 5 mars 2014Article du 12 mars 2014 article du 19 mars article du 26 mars

Israeli boy

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

———

Il s’agit bien là d’une représentation de nature intellectuelle, mais une représentation qui traduit la réalité très concrète du pays. La nation israélienne est bien celle des principes, de l’action et de la pensée.

Prendre conscience de cette structure identitaire profonde et vivante, peut aider Israël à un double plan.

Le niveau le plus immédiat est celui de son image.

Mythique après la guerre des six jours, elle s’est lentement érodée pour basculer brusquement dans le rouge à la période de l’intifada. La force irrésistible des images, profusément et mondialement diffusées, s’est imposée. Rien ne peut lutter contre la vision, aussi contestable soit-elle, d’enfants palestiniens face à des chars israéliens. Une force d’impact qui a gommé tout autre aspect de la société israélienne, rendu tout argument inaudible. L’enlisement du conflit a nourrit ensuite la mauvaise image ainsi établie. Et la récente résurgence de l’antisémitisme, plus ou moins sous couvert d’un antisionisme, les tentatives de délégitimation, un courant de boycott, contribuent à maintenir une perception négative généralisée d’Israël.

Longtemps mal ou pas combattu, cette situation est depuis quelques années, devenue plus équilibrée. Les succès économiques, techniques, scientifiques d’un pays devenue « start-up nation », un programme international de communication autour du thème de la capacité d’innovation, participent à un début de rétablissement.

Il est cependant fort probable que le renfort d’une campagne de communication mondiale, inspirée par le système identitaire, illustrée par les preuves multiples que la réalité israélienne peut apporter, développée sur une période suffisamment longue pour porter des fruits, contribuerait à restaurer la vérité d’Israël, dans toute sa richesse historique et contemporaine, dans tout ce qui fait de ce pays un pays unique au monde.

Le second niveau est stratégique.

Il tient au postulat que la préservation et l’approfondissement de l’identité du pays définissent son territoire propre de différenciation et de succès. L’ambition originelle de cette étude est d’être portée au débat sur l’identité d’Israël et de jouer un rôle dans la recherche des solutions aux problèmes que la nation affronte. Elle peut donc, sur ce plan, servir d’outil de référence pour les différents acteurs de la vie publique et politique, soit comme aide à la réflexion stratégique, soit comme guide pour la conception et la réalisation de projets, soit encore pour vérifier la bonne corrélation entre les projets et l’identité profonde du pays.

De ce point de vue, par exemple, le système éducatif israélien peut participer à la prise de de conscience précise des jeunes générations des fondements identitaires de leur pays. Le choix des secteurs économiques d’excellence, le traitement de la situation sociale, de l’accroissement de la pauvreté, particulièrement des enfants, le soutien des minorités ethniques, la recherche de solution au problème palestinien même, pourraient trouver dans un nouvel angle d’approche un regain de succès.

S’inscrire dans le cadre des principes, de l’action, de la pensée, défini par le système identitaire, renforcera la spécificité israélienne, maintiendra vivante l’identité qui la singularise, entretiendra la flamme qui anime la société et les citoyens israéliens.

par Claude Meillet pour Tel-Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here