La semaine dernière, Aroutz 2, la deuxième chaine israélienne, a déclaré que le ministère de la Santé avait l’intention d’imposer des quotas afin de limiter la portée du tourisme médical dans les hôpitaux publics du pays.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

———

medical

Dimanche, le ministère a publié les chiffres cachés derrière cette décision : en 2013, les recettes du tourisme médical ont explosé et ont atteint 800 millions de Nis.
L’hopital Tel Hashomer arrive en première position des hôpitaux qui ont gagné le plus d’argent grâce aux touristes : Des revenus s’élevant à 150 millions de Nis. A la deuxième place,  l’hôpital Ichilov avec 120 millions de Nis. L’hôpital Beilinson de Petah Tikva arrive en troisième position avec 45 millions et l’hôpital de Haïfa en quatrième  avec 30 millions de Nis.
D’autres hôpitaux, de plus petites tailles, arrivent tout de même à engranger de jolis bénéfices : L’hôpital Assaf Harofeh a gagné 21 millions de Nis, l’hôpital Schneider pour enfants a gagné 15 millions de Nis.
Même les plus grands détracteurs du tourisme médical admettent que c’est une source très importante de revenus pour les hôpitaux publics. Ces revenus permettent aux hôpitaux d’acheter de nouveaux équipements, de rénover les services et d’améliorer les conditions d’accueil pour les patients israéliens.
En 2013, le tourisme médical en Israël représentait 5 % du marché mondial. Il aurait pu être encore plus important car  les touristes  ont préféré se rendre en Turquie et en Europe de l’Ouest en raison de la bureaucratie et l’obtention de visas d’entrée difficiles en Israël.
Parmi ceux qui ont pris l’avion pour se faire soigner en Israël, 5 % n’ont pas passé le contrôle de passeports à l’aéroport Ben Gourion et ont été renvoyés dans leur pays. Les douanes les ont refoulé car ils les soupçonnaient d’être venus pour travailler et non suivre un traitement médical.

Une association regroupant les acteurs du tourisme médical a déclaré que les hôpitaux en Israël avaient, pour les raisons invoquées plus haut, perdu 80 millions de NIS de revenus l’an dernier !

par Léa Benayoun pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. il ya des reformes urgente a fair surtout a lhopitale de telhashomer
    pour se faire soigner en urgent on vous fait attendre 5heurs et ensuite reprandre un autre randez vous avec un autre docteur 2 mois plus tard donc on a le temps de
    ……
    il est urgent denvoyer des inspections dans cette hopitale
    et jen suis le premier temoins
    Monsieur Drai

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here