En guise de remerciement, le Président russe Vladimir Poutine a offert à son ancienne professeur d’Allemand un appartement entièrement équipé sur Tel-Aviv. 

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

poutine

À la fin des années 60, Mina Yuditskaya Berliner enseignait l’Allemand au lycée 281, basé à Saint Pétersbourg. À cette époque, Mina Yuditskaya Berliner comptait Vladimir Poutine parmi ses élèves, un jeune garçon qu’elle retrouvera des années plus tard à la télévision.

Dans les années 90,  Mina Yuditskaya Berliner regarde la télévision comme à son habitude. Qui aurait pu imaginer qu’elle y retrouverait son élève, devenu dirigeant des services de sécurité sous la présidence de Boris Yeltsin. Vladimir Poutine ne ressemblait en rien au jeune adolescent à qui elle avait enseignait l’allemand à la fin des années 60.

Il faudra attendre 2005 pour que Mina Yuditskaya Berliner retrouve Vladimir Poutine en personne. De visite en Israël, il ne s’attendait pas à voir son ancienne professeur d’allemand, à l’occasion d’une réception spécialement donnée en son honneur. Heureux de ses retrouvailles, il décide de lui offrir un appartement au coeur de Tel-Aviv.

Yuditskaya, aujourd’hui âgée de 93 ans, a raconté cette histoire digne des scénarios de films hollywoodiens :

« Quand j’ai su qu’il venait en avril 2005 en Israël, j’ai confié à l’ambassade russe de Tel-Aviv que je souhaitais revoir Vladimir Poutine en personne, puis je leur ai laissé mes coordonnées. Quelques jours plus tard, ils m’ont recontacté pour m’avertir qu’un taxi viendrait me prendre. Finalement, je me suis retrouvé dans un bus au coté d’un groupe de vétérans de la seconde guerre mondiale qui se rendait à Jerusalem pour rencontrer le Président russe Vladimir Poutine. »

Si ces retrouvailles furent publiques, il ne faudra pas beaucoup de temps à Vladimir Poutine pour inviter Mina Yuditskaya Berliner à prendre le thé, dans un cadre cette fois plus intime. Au moment de la raccompagner, Vladimir Poutine tente d’ailleurs de briser la glace avec une touche d’humour : « Vous voyez comme je suis chauve aujourd’hui ». Ce à quoi Yuditskaya a répondu: « Oui en effet ».

Suite à  cette entrevue, Vladimir Poutine a présenté fièrement son ancienne professeur d’Allemand au 8ème Président de l’État d’Israël Moshe Katsav.

Mina Yuditskaya Berliner est l’exemple d’une Ayla réussie. Diplômée d’un institut de langue, elle commence à enseigner en 1945 dans la ville de Saint Pétersbourg. En 1973, elle part en Israël pour fuir la tyrannie du régime soviétique et y reconstruire sa vie.

Jusqu’à l’arrivée de Poutine, elle vivait dans un nouvel appartement, à Florentine, dans le sud de Tel-Aviv. Suite à sa rencontre avec le Président russe à Jérusalem, sa vie prend un nouveau tournant : elle commence à recevoir un éventail de cadeaux de la part de Vladimir Poutine.

Mais Vladimir Poutine n’a pas fini de la surprendre, et décide de lui acheter un appartement. Après lui avoir montré deux appartements, l’un sur la rue Shenkin, et un deuxième dans les quartiers aux alentours, Vladimir Poutine demande sa préférence, Mais Mina Yuditskaya, explique qu’elle préfère rester dans le même quartier, et ce pour des raisons pratiques. À partir de là, tout va très vite pour Yuditskaya qui voit des déménageurs débarquer chez elle pour l’aider à emménager dans son nouvel appartement.

par Jean-Philippe Touati pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here