Si l’on en croit les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, le monde compterait 39 millions d’aveugles. Avec les malvoyants, on atteint les 285 millions de personnes. 

images

Pour cette couche de la population, le « smartphone », élément indispensable à notre quotidien, demeure aujourd’hui un mystère.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

En 2012, la compagnie israélienne Project Ray, s’était lancé dans la création d’un smartphone  destiné aux personnes malvoyantes. Depuis, du temps a passé, et voilà que l’entreprise a sorti un éventail d’applications, spécialement conçues pour les personnes malvoyantes. Parmi ces applications, un service de navigation pour les transports en commun et une application de lecture audio ainsi qu’un système qui permet aux malvoyants de naviguer dans le téléphone, une manière d’accéder facilement aux fonctions principales du téléphone.

Alors comment ça marche?

Quand on touche l’écran, le menu s’aligne automatiquement à n’importe quel point ou l’utilisateur est en contact, de telle sorte qu’il puisse correctement orienter son doigt sur l’écran. À chaque mouvement du doigt sur l’écran, est associé une fonction du téléphone, donnant la possibilité à l’utilisateur de passer des coups de fil, envoyer des messages, accéder à internet, et même identifier des signes à l’aide de convertisseurs d’image à voix.

Le PDG de la Compagnie explique : « Beaucoup d’entre-eux n’ont pas de stabilité financière et sont dépendants de l’assistance publique, une situation qui nous pousse à créer des produits de qualité, à des prix abordables ». Il poursuit: « La vente de l’appareil est exonérée d’impôts, et  subventionnée par les autorités d’aide aux malvoyants ». D’autre part, l’une des applications du téléphone, permet aux utilisateurs d’accéder à une immense bibliothèque de magazines audio, de livres et de journaux, automatiquement mise à jour par le téléphone.

Une autre application fournit un guide vocal qui donne en temps réel les informations nécessaires pour s’orienter à l’aide des transports en commun. Zilberman veut encore aller plus loin, en créant une application capable de lire  n’importe quels signaux ou textes, à l’aide de l’appareil photo intégré dans le téléphone.

Pour Zilberman, le Projet Ray est une manière de soutenir les aveugles dans leur quête d’indépendance, le but étant de leur donner une équipe de soutien au sein du projet RAY sur laquelle ils peuvent compter.

par Elsa Benaiche pour Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here