Selon Kol Israel et Galei Tsahal (la radio de l’armée), Yehuda Weinstein, le procureur général, examine à l’heure actuelle, la plainte d’une femme que le ministre Silvan Shalom aurait harcelé sexuellement alors qu’elle travaillait pour lui comme  secrétaire, il y a environ 15 ans.

silvan-shalom

Les faits se seraient déroulés alors que Shalom était ministre du gouvernement. Ces allégations font surface peu de temps après que le ministre ait fait part de son intention de briguer le poste de président d’Israël.
Si ces faits étaient avérés, le délai de prescription  passé et il semble fort improbable que  Silvan Shalom  puisse être poursuivi devant un tribunal.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Toutefois, le procureur général a décidé de charger son personnel de mener une enquête approfondie en raison d’un précédent : le scandale Katzav. Le procureur, Weinstein a déclaré que l’enquête sera courte mais sérieuse.
Moshe Katzav, qui est en prison pour viol, était président d’Israël lorsque une enquête sur des infractions sexuelles présumées a été ouverte contre lui.
En réponse et pour se défendre, Silvan  Shalom a déclaré à un journaliste : « Je n’ai aucune idée de ce dont il s’agit. Je ne connais pas l’affaire ni la femme en question. Il s’agit d’une tentative d’assassinat politique ».
Hadas Shtaif, journaliste sur la radio Galei Tsahal, a déclaré que le prétendu harcèlement a eu lieu dans une chambre d’hôtel de Jérusalem. Shtaif fait partie de ces « femmes reporters » qui tentent par divers moyens de révéler au grand jour des allégations d’agressions sexuelles commises par des hommes au sein du gouvernement ou de la presse. Ce groupe de femmes a été vivement critiqué récemment pour avoir mener des procès et des lynchages publics et médiatiques en contournant les procédures légales par exemple celle contre un ancien journaliste de Aroutz 2 et Aroutz 10, Emanuel Rosen, concernant des infractions sexuelles supposées. La police a finalement clos l’enquête et disculpé  Rosen mais le groupe de femmes l’avaient déjà traîné dans la boue et traité publiquement de « violeur ».
Le ministre Sylvan Shalom est le politicien le plus riche d’Israël avec un patrimoine net d’environ 150 millions de shekels. Sa richesse est principalement due à son mariage avec Judy Nir-Moses Shalom, qui détient 12 % du Yediot Aharonot.
Le terme « harcèlement sexuel » est utilisé de façon très galvaudée  en Israël et peut tout simplement signifier : l’expression de mots inappropriés ou un regard incorrect et persistant ou encore des actes indécents…

A suivre..

par Dan Amselem pour Tel-Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here