Les diplomates israéliens à l’étranger ont décidé de renforcer leur mouvement de grève en arrêtant de fournir des services consulaires aux citoyens.

israel

Ces deux dernières semaines, les ambassades israéliennes  du monde entier ont suivi une série de mesures indiquées par  le syndicat des employés du Ministère Israélien des Affaires Etrangères. En conséquence, elles ont  fourni un  service minimum  aux israéliens de l’étranger.

Aujourd’hui, le syndicat des employés du Ministère israélien des Affaires étrangères veut transformer cette série de sanctions en grève générale, et mettre, tout simplement, un terme aux missions israéliennes à l’étranger.

Le Président du syndicat Yair Fromer a exprimé son indignation et a défendu son point de vue dans un récent communiqué:

« On ne punit personne, nous agissons simplement dans le cadre de la loi »a t-il déclaré. Le Ministère des Finances, accusé d’avoir saboté les négociations, n’a pas répondu aux attentes du processus de médiation en cours depuis 7 mois. Résultat, les employés du Ministère des affaires étrangères continuent de dénoncer, des salaires jugés trop bas, des avantages insuffisants, et des plans de pension inadéquates.

Entre autres revendications figurent: le salaire des diplomates, qui n’a pas été ajusté au coût de la vie.

« De nos jours, un diplomate sur trois, quitte ses fonctions, en raison des difficultés économiques qu’il rencontre et de son incapacité à faire vivre sa famille », a déclaré l’union des diplomates.

Mais ceux qui souffrent le plus, actuellement, sont les citoyens israéliens qui se retrouvent sans passeport à l’étranger. Depuis que le Ministère des Affaires étrangères refuse de délivrer des visas à Israël, des centaines de touristes ont annulé leur voyage en Terre Sainte, entraînant une perte de 10 millions de dollars de l’Industrie du tourisme. Pourtant, Fromer a affirmé que tout avait été mis en oeuvre pour que la grève nuise le moins possible aux citoyens, insinuant que l’affaire était maintenant entre les mains du Ministère des finances.

En réponse à cette affaire, le Ministère des Finances a conclu: « Même si le gouvernement a présenté des solutions pour résoudre tous les problèmes soulevés par les employés, le syndicat a quand même décidé d’abandonner le processus de médiation. Nous lançons aujourd’hui un appel, pour l’arrêt des sanctions et la reprise des négociations ».

A suivre…

par Jean-Philippe Touati pour Tel-Avivre 

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. C’est vraiment désolen! Moi et mon amie avaient prévu la visite a la terre sainte a partir du 12 avril! Nous avons tout payé d’avance!!Nous avons besoin de visa!

    Qu’est ce que nous allons faire?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here