Malgré l’accord conclu avec l’Iran sur son programme nucléaire, le Premier Ministre Benjamin Netanyahu reste méfiant. « l’Iran n’a fait aucun compromis » a-t-il déclaré.  

Israeli PM Netanyahu speaks at the AIPAC policy conference in Washington

Le 24 novembre à Genève, les grandes puissances (le groupe des 5+1, qui inclut la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l’Allemagne) avaient conclu un accord avec l’Iran sur son programme nucléaire. Cet accord, entré en vigueur le 20 janvier, prévoyait un gel de certaines activités nucléaires de l’Iran pendant 6 mois sous la surveillance resserrée de l’Agence Internationale de l’énergie atomique (AIEA), notamment l’enrichissement d’uranium jusqu’à 20 % seulement, en échange de la levée de sanctions occidentales qui nuisaient directement à l’économie du pays.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est dit « inquiet » de la tournure des négociations entre les grandes puissances et l’Iran sur le nucléaire, à la veille d’une visite de la chancelière allemande Angela Merkel. Il reproche à l’Iran de tirer avantage des négociations sans rien donner en retour.

«L’Iran obtient tout et ne donne pratiquement rien …Je considère avec inquiétude le fait que l’Iran croit pouvoir mener à bien son plan pour devenir un pays proche du seuil nucléaire» a expliqué M. Netanyahu dont les propos lors du conseil des ministres hebdomadaire ont été diffusés par la radio militaire.

En effet, à la veille de la reprise des négociations qui se tenaient à Vienne le mardi 18 février, le guide suprême iranien Ali Khamenei avait déclaré: « je ne suis pas optimiste à propos des négociations et elles ne mèneront nulle part », une déclaration qui a jeté le doute sur l’issue des négociations en cours.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Samedi, à Jérusalem la sous-secrétaire d’État américaine Wendy Sherman confiait également ses inquiétudes quant au programme nucléaire iranien. D’après elle, à l’issue de l’accord final, l’Iran aura toujours certaines capacités nucléaires.

Benjamin Netanyahu pense qu’il faut démanteler le programme nucléaire militaire iranien en lui retirant toute possibilité de fabriquer ou de lancer des armes nucléaires. Pour y parvenir, le Premier Ministre israélien fait appel à l’intransigeance des grandes puissances, sans qui le démantèlement du programme nucléaire de l’Iran ne peut réussir.

Netanyahu a précisé que le dossier nucléaire iranien et les négociations avec les Palestiniens seront évoqués avec la chancelière allemande, dont le pays fait partie du groupe « 5+1″ qui mène des négociations avec Téhéran.

par Diane Cohen pour Tel-Avivre –

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here