L’explosion d’un car de pèlerins chrétiens sud-coréens dans le Sinaï égyptien du dimanche 16 février, à  la frontière israélienne, tuant trois personnes, dont deux touristes  avait  été revendiquée par un groupe islamiste proche d’Al-Qaïda, baptisé Ansar Beyt al-Maqdess. Ce groupe terroriste basé dans le Sinaï vient d’avertir tous les touristes présents y compris à Taba de quitter l’Egypte sous peine de les attaquer.

Le groupe islamiste Ansar a  menacé d’attaquer tous les touristes qui resteraient en Egypte après le 20 Février. «Nous recommandons aux touristes de quitter l’Egypte en toute sécurité avant l’expiration du délai, » a déclaré  le premier ministre égyptien Hazem el-Beblawi.

bus attentat sinai

Les militants islamistes ont tué des centaines de policiers et de soldats depuis la prise de pouvoir  du général Abdel Fattah al-Sisi mais l’attaque de dimanche sur un bus touristique marque un changement drastique sur des cibles faciles qui pourrait dévaster l’économie égyptienne qui subit déjà des troubles politiques. Cet attentat  ravive les souvenirs de l’ insurrection islamiste des années 1990 et le bain de sang en 1997 à Louxor, où 58 touristes étrangers et quatre égyptiens avaient été tués.

Le tourisme est un poste important de l’économie égyptienne et représentait plus de 10% du produit intérieur brut avant la révolte. Les visiteurs sont à nouveau en forte baisse depuis que le chef de l’armée Abdel Fattah al-Sisi a renversé  Morsi, le successeur de Moubarak.

Ce groupe Ansar Bayt al-Maqdis, une des organisations islamistes les plus active en ‘Egypte, a menacé de renverser le gouvernement provisoire installé par Sisi, qui devrait briguer la présidence. Ansar bénéficie du soutien tacite d’au moins une partie de la communauté et des contrebandiers Bédouins marginalisés dans le Sinaï. Le groupe a même étendu sa portée au-delà du Sinaï jusqu’au  Caire où il a revendiqué la responsabilité d’une tentative d’assassinat sur le ministre de l’Intérieur.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

L’Etat égyptien et les islamistes sont de vieux ennemis. Ils avaient assassiné le président Anouar El-Sadate en 1981  en raison de son traité de paix avec Israël. Il a fallu des années à Moubarak pour mater la rébellion des années 1990 qui visait les hauts fonctionnaires et les touristes.

En outre  le ministère des Affaires étrangères allemand a reporté son voyage en Egypte. Toutes les ambassades, y compris l’ambassade de France, demandent à leurs ressortissants de faire preuve de la plus grande prudence, il est  fortement conseillé aux touristes de ne pas se rendre en Egypte pour le moment.

par H.P. Benhamou pour Tel-Avivre – sources Reuter

 

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here