161 000 chrétiens vivent en Israël

Selon le Bureau Central des statistiques, la Communauté chrétienne de Nazareth, Haifa, Jérusalem, et Shfaram est très importante. 

 

noel

 

Mardi, le Bureau Central des Statistiques a publié les résultats de son enquête : 161 000 chrétiens vivent en Israël. Parmi eux, 79,8% sont des arabes chrétiens. Pour le reste, ce sont des chrétiens qui ont immigré  en Israël avec leur famille et ils  sont majoritairement originaires de l’ancienne Union Soviétique.

Par ailleurs, 84% des arabes chrétiens vivent dans le nord d’Israël et 9,5% habitent à Jérusalem. Quant aux arabes qui ne sont pas de confession chrétienne, ils sont dispersés dans différentes provinces : 38,8% sont à Tel-Aviv, et 34,4 % résident dans le nord d’Israël et à Haïfa.

Pour recevoir nos nouveaux articles au quotidien, cliquez ici

Les villes israéliennes qui comptent le plus de chrétiens sont : Nazareth (22,400), Haifa (14,600), Jérusalem (11,900) et Shfaram (9,600). Les communautés les plus importantes de chrétiens non-arabes se concentrent dans 3 villes majeures : Haïfa avec 3,400 chrétiens, Tel-Aviv 3100 et Jérusalem 2900.
Le pourcentage de jeunes ayant moins de 19 ans s’élève à 29,6%, un chiffre légèrement en dessous de celui des juifs et très en dessous de celui des musulmans. À l’inverse, 10,3% des chrétiens qui vivent en Israël, ont 65 ans et plus, contre 12, 2% chez les juifs et 3,6% chez les musulmans.
Les données de l’enquête montrent aussi que la communauté chrétienne en Israël n’est pas pressée de se marier. Chez les chrétiens d’Israël, l’âge moyen pour un jeune marié est de 28,9, un an de plus que chez les juifs, et 3 ans de plus que chez les musulmans. En ce qui concerne l’âge moyen des femmes pour un premier mariage, les choses sont différentes : 24,4 chez les chrétiens, c’est-à-dire un an et demi de moins que chez les juifs, deux ans de plus que chez les Druzes et 3 ans de plus que chez les musulmans. Une femme chrétienne fera jusqu’à deux enfants au cours de sa vie. Par rapport aux autres religions, les chrétiens ont le taux d’enfants par femme le plus faible en Israël.

Les résultats de l’enquête montrent aussi que les arabes chrétiens ont les meilleures notes aux examens d’entrée à l’Université, comparativement aux musulmans, aux Druzes et à tous les étudiants juifs au sein du système éducatif.

par Elsa Benaiche pour Tel-Avivre –

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *