Des palestiniens ont caillassé une jeep de la police des frontières venue pour les aider!

jeep_gardes_frontiereLa police des frontières a été appelée lors de Yom Kippour (samedi) pour gérer une situation d’urgence à Anata, un village arabe dans lequel un conflit familial a coûté la vie à deux personnes et blessé trois autres.
Lors de leur arrivée sur les lieux, les policiers ont été accueilli avec des jets de pierres et des pots de peinture.
Après avoir réussi  à arrêter le tueur et  à écarter le danger, la police a voulu quitter les lieux, ils ont alors de nouveau été attaqué par une foule dense qui leur ont jeté des cocktails Molotov, des pierres, des bouteilles et autres projectiles.
Pour éviter l’escalade, les forces de police ont continué leur chemin et sont sortis du village. L’ incident a pris fin sans faire de victimes mais a endommagé un certain nombre de véhicules. Ces dernières semaines, des émeutes ont éclaté à Qalqylia, Naplouse et Jenine, des émeutes dans lesquelles  la police a préféré ne pas s’engager dans des arrestations et a quitté les lieux malgré les provocations. Cependant, de nombreux cas d’agressions ont été enregistrés non seulement en Judée Samarie, mais aussi à l’intérieur de la Ligne verte. Magen David Adom a enregistré quatre incidents de jets de pierres sur des ambulances lancées par des enfants et des jeunes  à Kiryat Shmona, Holon, Beer Sheva et Netanya. Notons qu’avant la fête de Yom Kippour, la branche armée du Fatah, les brigades des martyrs d’Al-Aqsa, ont diffusés des tracts appelant leurs sympathisants et leurs cellules dormantes  à agir par la violence contre les israéliens ou qu’ils soient. Il semble que l’appel ai été entendu et qu’un certain nombre d’arabes israéliens aient décidé de passer  à l’acte…
L’armée a annoncé qu’elle ne tolérera aucun débordement et que tout acte de violence ne restera pas impuni.

par Roger Haddad pour Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here