Lors d’une conférence de presse ce matin, le chef de la sécurité de l’aéroport Ben Gourion, Zohar Gefen, a déclaré que « deux Palestiniens avaient réussi à pénétrer par la force dans l’aéroport Ben Gourion, ils ont été stoppés à seulement 200 mètres du terminal 3 »
396524pic_C

Un camion s’est présenté dans la matinée pour pénétrer dans l’enceinte de l’aéroport. Un agent de sécurité a demandé au chauffeur de s’arrêter. Il a alors prié le chauffeur de présenter des papiers d’identité mais l’homme n’a pas obtempéré et a forcé le barrage d’entrée.
L’ agent de sécurité a alors déclenché une procédure d’urgence qui a entraîné la mise en place de plusieurs points de contrôle . Le conducteur du camion n’a pas respecté les instructions et a voulu forcer un autre barrage non loin du terminal 3. Un des gardes a alors ouvert le feu dans les pneus du véhicule qui s’est finalement immobilisé à seulement 200 mètres du terminal 3.

roues

Les deux passagers du camion sont des résidents palestiniens de Jénine et Qalqilya et le camion a été volé à Beit Dagan.
Une fois leur camion stoppé, ils ont tenté de fuir vers l’intérieur de l’aérogare mais ont finalement été arrêtés par des agents de sécurité et l’ incident a pris fin sans faire de victimes. Les sapeurs de la police israélienne ont examiné le camion afin de vérifier s’il contenait des explosifs. Durant l’incident, toutes les activités qui avaient lieu dans le terminal , y compris l’inspection des passagers et le départ des vols, ont été suspendues. L’enquête semble indiquer que le chauffeur s’est trompé de route et s’est retrouvé devant l’entrée de l’aéroport au poste de contrôle . Lors de l’incident , de nombreux citoyens ont indiqué que les routes menant à l’aéroport avaient été bloquées et que tous les passagers du Terminal 3 avaient été priés de ne pas rester dans les deuxième et troisième étages du terminal.
Les véhicules n’ont pas été autorisés à entrer dans l’aéroport, provoquant des embouteillages monstres. Six vols ont été retardés.
Le directeur de l’aéroport Ben Gourion, Shmuel Zakai , a déclaré que l’agent de sécurité qui a tiré a bien agit selon les procédures . « Le garde a tiré quatre fois sur le camion, l’action et la volonté des forces de sécurité sont toujours d’éviter des dommages importants et de ne pas faire de victime dans la mesure du possible « , a-t-il expliqué. la procédure s’est effectuée en coopération avec les forces de sécurité de l’aéroport et celle de la police . Finalement, plus de peur que de mal et pas mal de balagan.

Par David illouz pour Tel-Avivre-

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here